Blog

gerbilles

                                     CHOIX

Dans cette rubrique je vais indiquer les points importants que vous devez observer pour choisir votre gerbille, que ce soit en animalerie, chez un particulier ou un éleveur.

Une gerbille en bonne santé, doit avoir un pelage impeccable, lustré, lisse et bien fourni. Une gerbille malade à un poil terne, gras et hérissé. La gerbille ne doit pas avoir de blessures, de croûtes, ou de zones sans poils. Ses yeux doivent être brillant et clairs. Une gerbille qui a les yeux mi clos, ne va pas bien. Son nez doit être propre et sec. Un écoulement nasal n'est pas normal. Sa respiration doit être régulière et sans bruits (sifflements etc..). La région anale doit être propre, il ne doit pas y avoir de traces de diarrhée.

La gerbille doit évoluer dans un environnement propre, avec de la nourriture et de l'eau propre. Si les gerbilles ont plus de trois mois, et que les mâles et les femelles sont gardés ensemble, il est possible que les femelles soient gestantes.  

Une fois votre choix fait la personne qui vous la vend devra la mettre dans une petite boîte de carton trouée avec un peu de litière. Pour encore plus de sécurité vous pouvez vous procurer a petits pris une boite de transport en plastique chez votre détaillant préféré.

Prenez le plus court chemin pour la ramener à la maison.

Dans la nature, la gerbille se nourrit de diverses plantes ou graines (fleur, racines graines etc..). Elle consomme aussi des petits insectes.

Pour garder votre gerbille en pleine forme, elle doit avoir un menu équilibré et varié, constitué de graines, de fruits et légumes. La gerbille faisant de nombreux petit repas, il faut veiller à ce qu'elle ait de la nourriture en permanence.

Vous trouverez dans les animaleries des mélanges de graines spéciale pour gerbille. Si vous n'en trouvez pas vous pouvez lui donner du mélange pour hamster.

 

La gerbille ne va pas consommer d'instinct ce qui est meilleur pour sa santé et va consommer en premier les graines les plus grasses comme le tournesol. Il faut donc veiller à lui donner un mélange qui ne contienne pas trop de graine de tournesol ou bien les retirer et lui donner comme friandise. Avec les mélanges, la gerbille aura tendance à trier et délaisser ce qu'elle aime le moins. Il ne faut donc remplir sa gamelle qu'une fois qu'elle est vide.

 

Granulés  

Les granulés ou moulée pour rongeurs, appelé aussi nutri block, sont en fait un compactage de tous les éléments nutritifs dont la gerbille a besoin. Bien que cela ne soit pas attrayant au premier regard, les gerbilles en consomment sans problème. Les mélanges de graines multiples sont en fait aussi très aimés des gerbilles mais elle pourra trier cette nourriture ce qui pourrait affecter sa longévité et sa forme.

L'avantage des nutri block, est qu'il n'offre pas à la gerbille la possibilité de trier sa nourriture. Son alimentation sera donc sans carences.

                                       

Les fruits et légumes

Les fruits et légumes, constituent un complément de son alimentation de base. Ils doivent être donnés deux à trois fois par semaine, en toute petite quantité. Une trop grande quantité risquerait de provoquer des diarrhées.

Vous ne devez pas les donner directement à la sortie de réfrigérateur. Vous risqueriez de rendre votre gerbille malade.

Lavez bien les fruits et légumes, ne donner pas d'aliment abîmé.  Tous ce que la gerbille n'aura pas consommé dans l'heure, devront être retirés.




Exemple de fruits et légumes que vous pouvez donner: Pomme, pêche, abricot, fraise, framboise, mûre, groseille, carotte, courgette, endive, radis.

 

Ne donnez jamais...

D'agrumes (orange, citron, clémentine etc...) à votre gerbille, ces fruits sont trop acides. Ne donner pas non plus de pomme de terre, salade, haricot vert...

Vous ne devez pas non plus donner à votre gerbille les aliments qui sont conçus pour l'homme comme le chocolat, les bonbons, les gâteaux etc...

Pour lui faire plaisir, vous trouverez dans les animaleries diverses friandises pour rongeurs comme des biscuits, des bâtonnets au miel, aux arachides etc...

                                       L'EAU EST INDISPENSABLE!!!

Même si une gerbille boit très peu, il est important de lui mettre de l'eau à disposition et en permanence. L'idéal c'est un biberon à bille. Ca évite que l'eau soit souillée par la litière, la nourriture etc... Il faudra changer l'eau à tous les 2-3 jours, grand maximum, et bien nettoyer le biberon. En effet ce laps de temps passé, l'eau croupie et des petites algues vertes et des bactéries se développent dans le biberon. Votre gerbille pourrait tomber malade.

Attention! En aucun cas vous devez donner à votre gerbille de l'eau qui sort du réfrigérateur. Cela pourrait provoquer des diarrhées suivies de graves complications.

                                                       CAGE

 

 

Une gerbille a besoin d'un espace vital minimum de 1600 cm². Si vous possédez deux gerbilles, elles devront disposer d'une cage de 3200 cm² ou 90 litres, minimum. Ce qui fait une dimension, que ce soit cage ou aquarium, de 80 cm x 40 cm avec une hauteur de 30 cm pour deux gerbilles.

Bien sur si la cage est plus haute, ce n'est pas bien grave. Le plus important est la surface au sol. En effet la gerbille est un animal fouisseur et à l'état sauvage elle vit dans des galeries. Bien sur, même si ce n'est pas une grimpeuse, elle appréciera aussi un étage ou deux.

1. La cage à barreaux est facile à laver et est bien aérées. Il est aussi facile d'y aménager des étages. L'inconvénient, c'est que votre gerbille se fera un plaisir de mettre des copeaux partout en grattant dans la cage.   

                                      

 

2. La cage toute en plastique est facile à nettoyer. Elle a l'avantage d'éviter les projections de copeaux en dehors de la cage.Elle est moins bien aérée que les cages à barreaux ce qui fait que pendant les fortes chaleurs, la température à l'intérieur monte vite. L'inconvénient, c'est que le plastique vieilli mal, il jauni avec le temps et quand les gerbilles vont gratter, ça va laisser des rayures sur la cage. De plus si la gerbille trouve un point faible à la cage, elle peut la ronger, y faire un trou et prendre la poudre d'escampette. Vous avez aussi les cages modulable ou vous pouvez rajouter des tuyaux et autres accessoires. Attention toutefois, la gerbille aura tendance à faire ses besoins dans les tuyaux, pour éviter que les bactéries s'y développent, il faudra les nettoyer régulièrement.

                                      

 

4. L'aquarium, offre plusieurs avantages. Il est pratique pour observer les gerbilles, vous pouvez mettre une grande quantité de copeaux, se qui plaira à votre gerbille et lui permettra de s'enfouir dans les copeaux ou de creuser des tunnels. Il n'y a pas de projection de copeaux. L'inconvénient c'est que l'air circule mal, il faudra aussi fabriquer un toit pour éviter les évasions. Vous devez en aucun cas, utiliser les couvercles vendu avec les aquariums. Ce type de couvercle n'offre pas du tout d'air. Il est aussi assez lourd et donc pas facile à déplacer.  

                                        

Avis personnel : Je suis en train de faire un test avec toutes les sortes d'habitats possible. j,ai fait un tableau ci-dessous pour vous donner un bref aperçu.

-

Cage à barreaux

Cage en plastique (Habitrail,etc.)

Aquarium

Accès

Très bon

Très bon

Moyen

Possiblités d'aménagement

Bon

Bon

Très bon

Projections de litière

Mauvais

Bon

Très bon

Poss. Extensions

Moyen

Très bon

Moyen

Durabilité

Bon

Moyen

Très bon

Nettoyage

Très bon

Très bon

Moyen

Prix

Très bon

Très bon

Bon


Litière

Plusieurs types de litières sont disponibles sur le marché. Elle est un élément très important dans une cage. Parce que la gerbille n,est pas comme un autre rongeur et qu,elle a des particularitées nous allons démêler les principales sortes.

Brin de scie/Bois

Cette litière est la plus populaire. Elle offre un bon support hygiénique et est relativement confortable. Il faut faire attention en magasin de bien prendre du pin car la plupart des gerbilles ne tolèrent pas les autres sortent de bois. Ne la prenez pas non plus parfumée car l'odeur forte peut endommager les poumons. Il n'est pas recommendé de prendre la ripe chez un ébéniste car elle risque d'être énormément poussiéreuse et encore là cela peut endommager les voies respiratoires.

 

Rafle de maïs

Cette litière est beaucoup absorbante et elle ne contient pratiquement pas de poussières. Malgré un coût plus élevé préférez cette sorte de litières à toutes autres substances. Comme la rafle de maïs peut ressembler à de la nourriture, la gerbille a tendance à l'ingérer et par la suite provoquer de la constipation. Surveillez qu,elle fait bien ses défections et qu'elle n'en mange pas trop.

 

Foin/Paille

Le foin n'est pas conseillé car la prolifération de bartéries est rapide et la capacité d'absorbtion des odeurs moindre. Réservez ce type de matériaux pour la confection du nid.

 

Litière pour chat

Elle est tout à fait déconseillée pour les gerbilles en raisons des produits chimiques qui la compose. Donc à éviter de toute urgence.

 

Papier de toilette

Tout comme la paille le papier de toilette n'absorbe pas efficacement les odeurs donc à reserver pour la confection du nid.

 

Terre/Sable

La terre et/ou le sable est la litière la plus amusante pour une gerbille et celle qui reproduit le plus son habitat naturel mais elle encourage la prolifération de bactéries extrêmement nuisibles pour la santé de la gerbille, elle coûte plus chère et il faut la changer plus souvent (tous les 2-3 jours).

                                          SON CARACTéRE

Petit animal vif et curieux, la gerbille explore tout et n'est aucunement indifférentes à sont environnement. La gerbille n'apprécie pas vraiment la solitude. A l'état sauvage, les gerbilles vivent en petit groupe d'une vingtaine d'individu. Ce qui fait que pour se sentir bien elle a besoin d'au moins un de ses congénères. A deux ou plus, tout est plus amusant, jeux, papouille, toilette etc...

La gerbille, n'est ni nocturne ni diurne. Elle a des phases de repos et des phases d'activité. Chaque phase est d'environ quatre heures. Ce qui fait que la gerbille est active aussi bien le jour que la nuit.

Pendant ses phases d'activité, la gerbille ne reste pas longtemps immobile dans sa cage. Elle s'affaire avec énergie à diverses taches. Elle creuse, met en pièce tout ce qui lui tombe sous la dent (carton, maison en plastique, feuille de sopalin), construit un nid douillet, mange et boit. Elle a besoin de s'occuper l'esprit.

Si la gerbille est bien acclimatée, elle n'ira pas forcément se cacher dès qu'elle entendra un bruit, bien au contraire. Debout sur ses pattes arrière, elle va scruter les alentours pour déterminer ce qui a bien pu se passer. Il en est de même si elle aperçoit quelque chose.

Quand ce qu'elle voit ou entend lui fait peur, vous la verrez tambouriner le sol de ses pattes arrières. A l'état sauvage, une gerbille tape le sol de façon rythmé pour avertir les autres membres du groupe d'un danger. Elle le fait aussi en cas de stimulation sexuelle (dans un couple)

Pour une gerbille la vie est belle quand il y a plein de choses à faire : grignoter, jouer avec ses congénères, faire une balade dans une pièce sécurisée, sur un canapé ou sur un lit.

C'est pourquoi, elle doit disposer de jouets, de quoi ronger et faire des sorties régulières.

                                                    JEUX LORS DE LA SORTIE

 

La gerbille est un petit rongeur qui est très énergique et qui  a besoin de faire beaucoup d'exercice. Les jouets sont donc très importants, d'une part pour favoriser l'exercice mais aussi pour l'occuper dans sa cage. Chaque gerbille a des préférences au niveau des jouets ou jeux. A vous de découvrir ce qui lui plait le plus.

Voici quelques idées de jeux ou accessoire à  mettre dans sa cage pour l'occuper et lui faire faire de l'exercice.

Une roue, une noix de coco, des boites en cartons, des rouleaux de papier toilette ou d'essuie tout, une boite pleine de mouchoir en papier (sans parfum, sans motif), des pots de fleur en terre cuite. 

 

Parc de jeux :
Prenez un bac en plastique, que vous trouverez en grande surface, et mettez y tous les jeux que votre gerbille aimera; comme des rouleaus de papier de toilette ou encore une maison en blocs Lego(voir plus bas), un assemblage de boiteen carton (céréale ou boite à chaussures) avec des trous un peu partout.

 

Maison en blocs Lego :
Premièrement procurez vous une boîte de blocs Lego et séparez les couleurs. Choisissez en une et construisez une cabane pour votre parc de jeux par exemple.

Plus de détails dans la rubrique bricolages.

 

Les sorties dans une pièce sécurisée.
La pièce ne doit pas comporter, de fils électrique, de plantes (beaucoup sont toxiques pour les gerbilles), de meuble ou la gerbille pourrait se glisser derrière et rester coincée, attention en ouvrant les portes. Elle doit sortir 20 minutes tous les jours.

Pendant la sortie, procurez lui des jeux pour la distraire
   
                              LA COHABITATION

Cohabitation avec d'autres rongeur

Il est vraiment impossible de faire cohabiter des gerbilles avec tout autre rongeur dans une même et seule cage. Résultat si vous essayez : l'animal en question sera perçu comme un ennemi, un intrus et sera attaqué vivement par la gerbille.

Même pendant les sorties il est impossible de les laisser se rencontrer sans chicanes. Malgré tout, il existe quelques rares exceptions. Mais ne tentez pas, ça finira mal à coup sûr.

Si les rongeurs en questions sont dans des cages séparées il n'y a cependant aucun problème. Évitez quand même que les cages soient trop proches pour éviter que la gerbille ne perçoive l'odeur de l'autre rongeur.

Mise en situation : Vous venez d'acheter deux nouvelles gerbilles de portée différentes et peut-être d'âge différent et vous êtes tout heureux ou heureuse de repporter ces petites bebêtes chez vous... Parcontre lorsque vous les mettez dans la cage les supposés amis se bagarres ! Pas de panique: Vous ',avez qu'a faire la méthode de cohabitation qui marche la plupart du temps.

Donc si vous avez 2 gerbilles qui se chicannes vous pouvez faire la méthode que vous trouverez ci-dessous. Elle marche la plupart du temps mais si vos deux gerbilles ne veulent vraiment pas cohabiter, il n'y a rien d'autre à faire. Vous risqueriez de mettre en péril vos 2 animaux et de brusquer la nature animale.

Méthode:

Si vous faites la métode de cohabitation il ne risque pas y avoir de problèmes a moins qu'une des deux gerbilles ne soient pas réceptive pour la cohabitation. Voici cette fameuse méthode :

Première semaine : Prenez 2 cages et collez-les si vous pouvez. Sinon séparez une cage en 2 parties pour que les 2 gerbilles puissent se sentir sans pouvoir s'attaquer donc peut-être prévoir un grillage.

2e semaine : Si tout vas bien faites une rencontre dans un lieu neutre exempt d'odeur d'une ou l'autre gerbille. Ex: dans le bain ou dans le salon. Faites attention de bien les surveiller et ayez toujours en main soit une planche ou un gant pour pouvoir séparer les futurs congénaires en cas de bataille.

La suite : Si rien ne s'est passé en lieu neutre (après1 heure) cela voudrait dire que peut-être vos gerbilles sont prêtes. Mettez les dans la même cage ou retirez la cloison. Surveillez jusqu'a 3 heures après pour éviter toute guerre.

Les gerbilles pousseront peut-êtres des petits cris et se sentirons de façon un peu "brusque" mais si aucune morsure ne se fait voir laissez faire la nature...

 

Cohabitation avec un autre animal

Bien sûr la cohabitation avec un autre animal de compagnie comporte des risques. Acquérir une gerbille dans un lieu où vit un animal en liberté est tout a fait correct si les méthodes de sécurité sont bien appliquées.

Pensez à ce que la cage ne soit pas acessible par l'animal. Les chats et les chiens qui reniflent et jouent près de la cage ne ferait qu'imposer du stress a votre gerbille. Or, le stress chez la gerbille est grave, il peut mener à des complications. Faites donc attention à ce que tout le monde soit en bonne compagnie !

 

                                            MALADIES

Vous retrouverez prochainement ces maladies:

  • Épilepsie
  • Les cancers  
  • Les maladies respiratoires
  • Les problèmes de peau
  • Les problèmes oculaires ou nasaux

     

    Maladies présentent sur le site :

    1. Maloclusions dentaires
    2. Les allergies
    3. La diarrhée
    4. La maladie de Tyzzer
    5. Les crises d'épilepsie

     

  • Les malocclusions dentaires

    Les incisives de la gerbille poussent continuellement et ça durant toute sa vie. Une gerbille qui a une dentition normale, a des incisives de couleur jaune foncé et bien alignées. Elles s'usent régulièrement soit quand la gerbille ronge, soit par frottement les unes contre les autres. Une gerbille qui souffre d'une malocclusion, ne peut pas s'user correctement les dents, même si elle ronge.

    Quand la dentition à un défaut d'alignement, les dents ne peuvent plus s'user correctement et finissent par pousser. Bien souvent la cause d'un mauvais alignement est un problème héréditaire. Toutes gerbilles ayant un défaut d'alignement ne doit pas se reproduire.

    Cependant dans la majorité des cas une malocclusion est due à un traumatisme (dent cassée suite à une chute, dent restée coincée accidentellement dans un jouet ou les barreaux de la cage etc...Il est aussi possible qu'un abcès dentaire déplace une dent. Les incisives supérieures poussent vers l'intérieur de la bouche et les incisives inférieures poussent vers l'extérieur.

    Dans le cas d'une malocclusion vous devez consulter un vétérinaire pour qu'il lui coupe les dents. Cette opération est sans douleur, ne nécessite pas d'anesthésie sauf dans le cas ou les dents seraient vraiment trop longue et qu'elles seraient rentrées dans le palais. Les dents se coupe à l'aide d'une petite pince.

    Attention : En aucun cas vous devez vous-même couper les dents de votre gerbille. Vous risqueriez de lui faire mal, de lui casser une dent voir lui casser la mâchoire. La coupe doit être faite par un vétérinaire.

    .

  • Les allergies

    Il y a certaines gerbilles qui sont sujet à des allergies. Les causes sont multiples et toutes les gerbilles ne réagissent pas de la même façon. Il n'y a aucun moyen de savoir à quoi la gerbille est allergique. Il n'existe pas comme pour nous des tests et s'y on constate que la gerbille semble faire une allergie, il faut procéder par élimination.

    Les symptômes les plus courants montrant une allergie, sont :

    * Des éternuements

    * Un écoulement nasal

    * Une enflure des pieds

    * Des démangeaisons

    * Des rougeurs et perte de poil autour des yeux, du nez et des oreilles

    * Croûtes de porphyrine autour des yeux et du nez

    .

  • Facteurs allergènes :

    * Les copeaux de cèdre rouge, les copeaux parfumés aux fruits des bois par exemple ou au citron (les gerbilles sont fortement allergiques au citron) etc......

    * Les parfums

    * Les aérosols

    * La fumée de cigarette

    * Les encens

    Il y a des gerbilles qui sont allergiques à certains aliments comme les graines de tournesol ou les arachides... ou sont allergiques aux copeaux de pin qui sont en général sans danger pour nos petites bêtes.

    En cas d'allergie, il n'y a pas de médicaments à donner à votre gerbille, il suffit de procéder par élimination pour trouver la cause et de l'éliminer.

    .

  • Les diarrhée  

    Comme tous les rongeurs, la gerbille est sensible aux diarrhées. Elle peuvent mener à la mort mais peuvent aussi être sans conséquences graves.

    La première cause de la diarrhée est dû à un problème environnemental (stress) ou alimentaire (déficit de la ration en cellulose, excès de lipides ou protéines, modification brutale de l'alimentation).

    Vous pouvez traiter la diarrhée en enlevant sa nourriture habituelle et en lui donnant du

    foin - Attention : pas de paille. Ne suprimez surtout l'eau de votre compagnon car celle-ci lui est vitale même en cas de diharée. Si son état s'améliore vous pouvez commencer graduellement à remettre de sa nourriture quotidienne mélangée à un 'Régulateur de flore intestinale' que l'on peut retrouver dans la plupart des animaleries.

    Si au bout de 2 jours votre gerbille ne se présente pas mieux, allez voir un vétérinaire.

    .

    .

  • La maladie de Tyzzer

    Même si la diarrhée peut être innofensive pour votre gerbille, la maladie de Tyzzer, elle, peut faire de plus gros ravages. Celle-ci est causée par des colibacilles et clostridies (ce sont des bactéries) et elle est très contagieuse.

    La maladie peut être transmise à l'homme donc faîtes gaffe à bien vous laver les mains après chaque manipulation de votre gerbille souffrant de diarrhée. Il n'y a malheureusement aucun traitement possible concernant cette méconue maladie.

    En cas de maladie, faites les étapes de la diarrhée et prenez garde à bien désinfecter tout le matériel et la cage avec de l'eau de Javel et à se débarrasser de tous les accessoires ne pouvant être désinfecté. Rinsez très bien le matériel après la désinfectation.

    .

    .

  • Les crises d'Épilepsie

    Les crises d'épilepsie ne sont pas peu fréquentes et arrivent au moments où l'on s'en attend le moins. Elle provoque aussi de la crainte chez le propriétaire de la gerbille qui se demande ce que la gerbille est en train de vivre.

    Ces crises sont caractérisées par des tremblements, et des agitations. Elle peut aussi être couchée sur le dos les pattes dans les airs. Nous ne savons pas faire dans ce cas et nous ne savons pas quoi faire. En fait peu de choses sont néscessaires pour le traitement : Mettez la au chaud et si possible dans son nid et laissez la se reposer en la surveillant bien et en veillant au calme  et au silence dans la pièce.

    La seule cause de cette maladie est le stress c'est-à-dire le bruit et l'inconnu. Par exemples de forts bruits, un enfant qui pleure, un petite promenade qui l'a traumatisée, etc.

    Pour éviter que cela ne se reproduise ou tout simplement que ça se produise...suite prochainement...

 L'ENTRETIEN:

Entretenir les accessoires et la cage est extrêmement important car vous avez un être vivant entre vos mains.

Il faudra penser à tout avant l'achat d'une gerbille. Cette rubrique fut créer pour complêter et pour rassembler les informations sur l'entretien. Vous trouverez les détails dans les rubriques associées.

La cage doit être nettoyée à toutes les 2 semaines, idéalement hebdomadairement, mais une tolérance de 4 semaine sera accordée pour, par exemple, un voyage. Pendant le nettoyage pensez à changer l'eau; une pierre, deux coups. Même si la gerbille ne dégage presque pas d'odeur et qu'on dirait que la cage est propre les bactéries sont présentes et augmentes le risque de maladies. Voici une méthode pour ceux qui commencent :

  1. Enlevez les gerbilles et mettez les dans une autre cage ou dans un parc. Veillez tout le long à leur sécurité surtout si vous mettez l'animal dans une boule.
  2. Enlevez les accessoires tels que bols, roues et jouets.
  3. Jetez la vieille litière souillée dans une poubelle.
  4. Lavez la cage de fond en comble avec du savon doux et de l'eau chaude.
  5. Sèchez le tout.
  6. Mettez de la nouvelle litière et égaliser.
  7. Remettez les accessoires dans la cage .
  8. Remettez les gerbilles dans leur nouvel habitat tout propre et le tour est joué !

 

La gerbille, comme tous les autres rongeur n'a pas besoins qu'on lui fasse prendre un bain. Elle se lave elle-même ou encore avec ses congénères qu'on appelle un "Grooming social". Si toutefois votre gerbille ne se lave pas ou qu'elle est relativement trop sale permettez lui de se faire laver dans le lavabo dûment rempli d'environ 2-3 cm d'eau. N'utilisez pas de savon ! Lisez dans le sens du poil et frottez si necessaire. Ensuite, bien sécher la gerbille avec un débarbouillette ou une petite serviette car elle pourrait attrapper froid.

Les grifffes n'ont pas besoin d'être coupée. Elle les aiguisesen crusant et en frottant dans sa cage. Si parcontre la coupe est vraiment nescessaire, confiez celle-ci à votre vétérinaire car douleurs et émoragies pourraient s'en suivre.

Sourire vous pourrez voir des phothos de gerbilles dans la rubrrique album photo!

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Octodons

Non décidé

CLASSIFICATION
ordre : rongeurs
sous-ordre : caviomorphes
famille : octodontidés (Molina 1782)
espèce : octodon degus
noms : octodon, dègue du Chili, degus, bori, pseudorat.


HISTOIRE NATURELLE
origine : on ne sait pratiquement rien de l'origine de l'ordre des rongeurs, ses fossiles les plus anciens - qui datent de l'Eocène (52 M.a) - montrant déjà tous les traits qui le caractérisent.

distribution : on trouve les octodons de la partie centrale du Chili au sud du Pérou en passant par la partie andine où l'on peut les rencontrer jusqu'à environ 2 000 mètres d'altitude.

mode de vie : diurne, groupes communautaires ; ils passent la journée à l'extérieur de leurs terriers à la recherche de nourriture, des sentinelles veillant à la protection du groupe, donnant l'alerte d'un cri strident au moindre danger.


ALIMENTATION
L'alimentation des octodons dans la nature est composée :
- d'herbe et de fourrage (près de 60%)
- de feuilles d'arbustes (15%)
- de graines (9%)
- de fleurs (8%)
- de fruits (5%)
- d'écorce d'arbustes (2%)
- d'insectes (1%).

Les octodons ont un régime végétarien, et dans leur milieu naturel ils trouvent peu d'aliments sucrés. Leur corps n'est donc pas adapté à ce type de nourriture et il est tout à fait déconseillé de leur donner des gâteaux, des raisins secs ou autre friandise de ce genre. En effet, il a été constaté que ces rongeurs développaient rapidement un diabète lorsque leur alimentation contenait trop de sucre.

Remarque : la nourriture pour octodons vendue dans le commerce contient des raisins secs et de l'arachide et est par conséquent totalement déconseillée (et n'a apparement été conçue que dans un but purement mercantile et sans aucune considération zoologique).

La consommation d'eau varie suivant la température de la pièce, l'alimentation riche ou non en légumes frais, aussi il est conseillé de leur laisser un bol d'eau propre et fraîche en permanence.

Exemple de consommation d'aliments pour 1 adulte
- foin à volonté
- 4-6 haricots verts ou jaunes par jour
- une rondelle de carotte par jour
- un bol contenant environ 40g de mélange de graines pour cobayes et de granulés de luzerne (dose pour 4 à 5 jours)
- si possible : quelques brins de luzerne fraîche (ou de trèfle) / jour


MALADIES
L'octodon est un animal robuste ; les maladies les plus fréquentes sont liées à des erreurs d'alimentation et d'hygiène.

incisives blanches : peuvent être le symptôme d'un animal malade mais sont la plupart du temps le signe d'une déficience en vitamines.
-> les octodons ont besoin de légumes frais tous les jours.

diabète : incurable ; symptôme le plus fréquent : nette augmentation de la consommation d'eau, des cataractes sont également observées.
-> ne donner aucune friandise sucrée (raisins secs, miel...)

obésité : provoque des troubles respiratoires, cardiaques ou articulaires, des déplacements difficiles.
-> bannir les cacahuètes et autres friandises grasses.

diarrhée : peut survenir à la suite d'un changement de régime alimentaire trop brutal, d'une alimentation inadaptée, de l'absorption de nourriture ou d'eau souillées, d'aliments avariés, ou lors d'une intoxication par des plantes ; des fèces très molles sont le symptôme principal.

chute de poils : les octodons muent deux fois par an, au printemps et à l'automne.
une chute de poils est anormale si elle est prolongée et survient en dehors de ces périodes ; plusieurs facteurs peuvent en être la cause : air ambiant trop chaud et trop sec (exemple : cage placée près d'un radiateur), hygiène insatisfaisante, santé défaillante (refroidissement, maladie infectieuse)

.









chinchillas

 

Ordre : Mammifère rongeur
Sous-Ordre : Caviamorphe
Famille : Chinchillidae

Varieté sauvage : Gris clair a gris foncé, pelage coloré, ventre blanc

Mutations de couleur obtenues par croisement : white, black velvet, beige, velvet, ebony..

Poids : environ 400 à 600 grammes
Poids à la naissance : de 30 à 50 grammes, en moyenne 40 g


Fréquence cardiaque : 100 à 150 pulsations/minute
Fréquence respiratoire : 100 mouvements/minutes
Température : 36 à 37,8 degrés Celsius

Longueur du corps : 20 à 25 cm
Longueur de la queue : 15 à 20 cm
Longueur des moustaches : 20 cm
Longueur des oreilles : 6 cm
Nombre de dents : 20 (les incisives peuvent croître de 6 cm par an)
Nombre de mamelles : 3 paires (2 pectorales, seules ces 2 paires, voire la première uniquement sont fonctionnelles c'est a dire les deux mamelles antérieures), 1 inguinale


Espérance de vie : 10 à 15 ans, comme animal domestique, il peut vivre même jusqu'à 18, 22 ans mais plus exceptionellement.

Environnement naturel : Cordillère des Andes, principalement Chili, Bolivie, Pérou.

Age du sevrage : 6 à 8 semaines
Poids : 140 à 180 grammes
Effectif d'une portée : 1 à 5 mais plus souvent 2 à 3 bébés.
Gestation : 111 jours
Type de Cycle : Ovulation multiple
Cycle d'ovulation : 28 jours
Durée de l'oestrus : 2 jours
Puberté : 5 mois pour les mâles, environ 4 mois pour les femelles.
Attention : les femelle ne doivent pas reproduire avant l'age de 8 mois !!!
Les données ci-dessus peuvent varier d'un individu à un autre.

* Les coussins sous la plante des pieds assurent la fonction d'amortir les sauts et donnent une meilleure prise. Comme pour nous les humains les semelles des chaussures.

* Les premières tentatives d'élevage

L'expérience fut tentée et réussie dans les années 20 par un jeune ingénieur de nationalité américaine : Mathias F. Chapman. Celui-ci obtient l'autorisation de préléver une douzaine de spéciamens sauvages pour les exporter aux Etats-Unis. Pour aider ses animaux à résister à la chaleur, surtout pendant l'interminable traversée, Chapman plaça les cages à l'ombre et les entoura de glace, qu'il renouvelait régulièrement. Il réussi ainsi à éviter une mortalité trop importante et accosta à San diego, en Californie en mars 1923.

On peut considérer cette date comme celle de la naissance de l'élevage du chinchilla. Son fils Reginald reprit le flambleau à sa mort. Tous les chinchillas existant aujourd'hui sont des descendants des 12 pionniers (dont 4 femelles seulement) que Chapman débarqua de son bateau ce jour-là, même si d'autres prélévements en Amérique latine furent autorisés par la suite.

* L'élevage et le chinchilla d'aujourd'hui :

L'élevage gagna l'Europe dans les années 50. Les 1ers pays à le pratiquer furent l'amérique, la Grande-Bretagne, l'Allemagne. Le chinchilla actuel est devenu, grâce au travail des éleveurs, une nouvelle espèce qui unit les qualités principales des espèces et sous-espèces sauvages. Ce nouvel animal (Eryomis eryomis) a maitenant son propre génotype. Mais l'effort d'amélioration de l'espèce continue, tant sur le plan physique que celui du comportement, et des progrès continuent d'être réalisés chaque année. On assiste à un changement : le chinchilla qui ne suscitait d'intérêt que pour sa fourrure, s'avère un animal de compagnie aux nombreuses qualités.

* Les chinchillas : des animaux familiers

Les chinchillas sont des animaux de compagnie depuis peu de temps (des NAC = nouveaux animaux de compagnies). La majorité des chinchillas étaient et sont élevés surtout pour leur fourrure.

Ce qu'il faut savoir avant d'acheter un chinchilla

 

 

Lorqu'on voit un chinchilla pour la première fois, on est séduit par son aspect drôle et attendrissant. Les rondeurs de son corps et de sa tête, ses grands yeux écarquillés suscitent un sentiment humain.

Son aspect de jouet, la douceur de son poil peuvent vous amener à en désirer un. C'est tout à fait compéhensible. Mais un chinchilla vous convient-il ? Se sentira-t-il bien chez vous ? Répondra-t-il à vos attentes ? Voici quelques questions qu'il faut se poser avant l'achat :


1. Si l'on prend soin de lui un chinchilla peut vivre 18 à 22 ans. La durée moyenne de vie atteint 10 à 15 ans. Etes vous prêt à vous occuper aussi longtemps de lui ?

2. L'achat et l'entretien d'un chinchilla est assez onéreux. Un exemple : Une cage spacieuse est nécessaire.

3. Les chinchillas sont actifs à partir du crépuscule et durant la nuit. Pendant la journée, il convient de les protéger du bruit et des activités de la vie de famille.

4. Pensez au bruit que fera votre chinchilla la nuit, en jouant, courant, rongeant, cela peut vous déranger.

5. Un chinchilla n'apprend pas comme un chien.

6. Les chinchillas ne sont ni dociles ni confiants à la manière des cochons d'Inde. Ils ont un caractère affirmé que le propriétaire se doit de respecter.

7. Le chinchilla n'est pas un animal qui aime aisément et longuement se faire caresser, c'est pourquoi il ne convient pas aux enfants très jeunes. Seuls les enfants de plus de 13 ans sont à même à avoir le comportement adéquat.

8. AVANT l'achat, assurez vous que personne de votre entourage n'est allergique aux poils....

Les aliments de base:
Le foin, l'eau et les granulés conçus pour lui ont fait leur preuve comme aliments de base.

Les granulés :
Ceux qui sont spécialement conçus pour les chinchillas sont de petites baguettes vertes, faites d'un mélange comprimé de céréales broyées et de foin, auxquelles vitamines et minéraux ont été rajoutés. Vous trouverez cet aliment commercialisé dans beaucoup d'animaleries maintenant.

IL N'EXISTE POUR LES CHINCHILLAS AUCUN ALIMENT D'UNE VALEUR IDENTIQUE ! Souvent les granulés pour lapins sont proposés à la place mais ils provoquent à la longue des lésions au foie.

Conseil pratique :
Verifier la date de péremption et ne donnez pas de granulés de plus de quatre mois à votre chinchilla sinon les granulés auront perdu leur vitamines...

Le foin :
Il doit être sec et propre. Il ne doit pas y avoir de formation de moisissures pendant le stockage. Les moisissures provoquent de dangereuses diarrhées. Le foin destiné aux lapins convient très bien. Attention veillez à ce que le foin ne sente jamais le moisi, et si il set humide, on peut le faire sécher mais il ne doit pas sentir le moisi même sec.

L'eau potable :
Changez chaque jour l'eau de son biberon pour éviter une formation d'algues microscopiques. L'eau des villes contient du chlore, il faut la faire bouillir.

Les aliments dont il est friand :
Il est important de lui donner des aliments dont il est friand pour l'attirer, lors de la phase d'apprivoisement et des jeux quotidiens. Ces aliments ne doivent être donnés qu'en infime quantité car le chinchilla sélectionne et ne choisit pas forcément ce qu'il y a de mieux pour lui.
Je leur donne de la banane sechée, des raisins secs, des baies d'eglantier.....etc

En règle générale, pour l'alimentation, il faut donner du foin à volonté et privilégier le foin par rapport à toute autre alimentation. Il faut donner chaque soir pour un chinchilla adulte l'équivalent d'une cuillerée à soupe de granulés et deux poignées de foin dans la mangeoire.
Lorsqu'il a des besoins accrus (grossesse, allaitement), augmentez la quantité de granulés.
Jusqu'aux trois mois des bébés chinchillas, on leur donne ½ cuillerée de granulés par chichi et deux fois par jour.
Il faut donner aux jeunes animaux autant de foin qu'ils le désirent.

Conseil pratique :
Des changements brutaux de nourriture peuvent provoquer constipation ou diarhée. En cas de changement d'alimentation, il faut mélanger progressivement le nouvel aliment à l'ancien sur plusieurs semaines.

Les aliments nuisibles :
Les noix, les aliments pour perroquets et hamsters sont nocifs, le chinchilla les mange volontiers mais il les digère mal.

a prévention avant tout :

Les chinchillas sont très résistants. Si l'on prend soin d'eux et si on les nourrit de manière appropriée, ils sont rarement malades.



Voici quelques règles de base :

* Il faut du calme pendant la journée, il doit pouvoir se reposer sans être dérangé. Si il est sans cesse dérangé il devient nerveux et irritable.

* De brusques changements peuvent provoquer des diarrhées : quand c'est possible, etaler sur plusieurs semaines tout changement de nourriture.

* Verifier tous les jours qu'il ne souffre pas de constipation

* Palper réguliérement son dos et sa cage thoracique afin de voir si la nourriture lui profite

* Ne pas lui donner de foin humide ou moisi et enlever tous les jours le foin qui se trouve au sol. Le foin souillé entraîne des diarrhées.

* Changez tous les jours son eau et laver la fontaine abreuvoir

* Placez régulièrement de nouveaux matériaux à ronger dans la cage. Il pourra se distraire et user ses dents qui ne cessent de pousse

Hygiène

Le chinchilla, contrairement à beaucoup d'animaux, adore prendre son bain.

* Le bain de terre :

Le chinchilla prend son bain dans du sable volcanique que l'on achète dans les magasins spécialisés. Il le gratera puis s'y roulera avec plaisir. C'est un spectacle très amusant. Mettez le sable dans une bassine en verre ou en plastique (si le chinchilla mange le plastique, retirez lui tout de suite et mettez une bassine en verre) il existe aussi des baignoires pour chinchillas vendues en animalerie.

Le chinchilla est très fier de sa fourrure; aussi la lisse-t-il souvent et il aime la nettoyer dans son bain de sable ; le fait qu'un chinchilla prenne son bain chaque jour ou presque est une obligation pour qu'il soit le plus heureux possible. Néanmoins si le chinchilla ne peut pas prendre un bain régulièrement (5 à 6 fois par semaine ou tous les jours), vous pouvez utiliser une brosse en soie pour éliminer les poils morts de votre chinchilla. Certains chinchillas n'aiment pas ça: allez y progressivement en augmentant les séances de brossage. Il est préférable d'utiliser un bain de sable plutot que de faire des séances de brossages.

Il faut changer régulièrement le sable (environ 1 fois par mois) et le filtrer chaque semaine afin d'enlever les crottes et copeaux qui s'y trouvent.

Voici la terre a bain que j'utilise : marque chinchillas du terroin

 

* Les selles :

Le chinchilla est un animal qui produit des selles très séches et en grandes quantités. Un jour on m'a posé la question à savoir si le cinchilla serait malade de produire autant de selles, mais c'est le contraire qui serait grave. les crottes doivent être d'un aspect sec et ne doivent pas coller a la planchette. Elles ne doivent pas non plus etre trop petites cela signifierait une constipation. il faudrait traiter.

Le chinchilla urine en général au même endroit dans sa cage. Par contre, pour ses crottes, il en fera partout où il ira, mais au fur et a mesure qu'il connaîtra l'endroit où il sort, il se soulagera des gros besoins le plus souvent, dans sa cage ( cela ne veut pas dire qu'il ne fera plus de selles dehors, il en fera juste moins).

L'entraînement a une litière ne servirait à rien, il ne comprendrait pas.

* Les litieres...laquelle choisir?

LITIERE DE COPEAUX DE BOIS :

C'est la litiere la plus connue, on la rencontre dans tous les magasins.

avantages : on peut l'utiliser pour nos chinchillas, elle est legere, facile a remplacer.
inconvenients : duree de vie tres courte, il faut renouveller souvent la litiere. tres poussièreuse. Legereté aussi dans le sens ou ca vole bcp hors de la cage.

LA LITIERE DE COPEAUX DE BOIS PARFUMEE :


A eviter..les agents parfumant contiennent un acide toxique pour nos rongeurs.

LE PAPIER JOURNAL :

idem, a ne pas donner sous quelle forme que ce soit car l'encre est toxique.

LE FOIN OU PAILLE :

a eviter egalement car le chinchilla le consomme et il ne doit ps etre souillé car les dejections provoquent une moisissure nocive pour la santé

LA LITIERE VEGETALE EN FORME DE GRANULES :

avantages : plus lourde que le copeau de bois. tres agreable odeur de pin. non toxique
plus absorbante que le copeau de bois

inconvenients : tres poussiereuse quand se reduit en poudre puis tres lourde une fois souillée.



MAIS CONCASSE :

je l'ai utilisée aussi..
avantages : facilité de change
inconvenients : peu absorbante, trop legere vole partout, risque reel si le chinchilla ingere.
Je dirais a eviter.



LITIERE DE CHANVRE :

c'est celle que j'ai retenue.
composée comme de petite paille de lin, elle est appreciée par mes chinchillas.
avantages : legere, facilité de remplacement. peu poussiereuse par rapport aux autres litières.

inconvenients : (il y a avantages et inconvienients comme dans tout produit) il faut une bonne epaisseur pour qu'il y ai une meilleure efficacité.

La reproduction

Determination des sexes :


Comment reconnaître un mâle d'une femelle?

Les parties sexuelles du chinchilla mâle et du chinchilla se ressemblent. Mais chez la femelle, l'anus et l'ouverture vaginale sont très rapprochés. Chez le mâle, un plus long espace se trouve entre l'anus et les parties sexuelles (environ un cm).

Attention! Chez la femelle, le renflement de l'urètre ressemble au pénis du mâle. verifiez donc l'écart et non l'aspect !

 

Sexe femelle :

 

femelle

 

Sexe mâle :

 

mâle

 

 

Comment le choisir ?

* Un ou plusieurs?

Le chinchilla peut tout à fait mener une vie en solitaire.
Lorsqu'il est seul, il est normalement plus affectueux avec ses propriétaires que quand il est en couple.

Si vous voulez prendre plusieurs chinchillas, sachez qu'il vous faudra une cage de très grandes dimensions (type volière).

Quel sexe choisir pour une vie en communauté?

  • 1 mâle et 1 femelle cohabitent habituellement bien ensemble lorsqu'ils ont été mis en présence entre 8 et 12 mois.
    Vous risquez même de vous retrouver rapidement avec une famille assez nombreuse !!!
    Pensez à ce que vous ferez des petits avant de prendre un couple.

    Et n'oubliez pas: en cas de mise-bas, il faut prévoir 2 cages pour séparer le mâle et la femelle 1 semaine.
  • 2 mâles peuvent parfaitement cohabiter si ils ont été mis en présence dès leur plus jeune âge. Sinon, ils ne cohabiteront généralement pas très bien ensemble: ils se battront et il faudra les séparer.
  • 2 femelles s'entendent bien ensemble si elles ont été mises en présence très jeunes.
    A l'âge adulte les femelles peuvent être assez agressives lors de l'arrivée d'une nouvelle compagne.


Reconnaître un mâle d'une femelle n'est pas très aisé si vous n'avez pas l'habitude.
Les vendeurs d'animaleries pourront vous dire quel est le sexe du chinchilla que vous désirez.
Sachez que chez le mâle, l'orifice génital est plus éloigné de l'orifice urinaire que chez la femelle.

Attention: le chinchilla ne cohabite généralement pas avec d'autres espèces de rongeurs.

Si vous ne souhaitez qu'un seul chinchilla, mâle ou femelle a peu d'importance, mais il faut savoir qu'en général le mâle est plus sociable avec qon maître que la femelle, qui elle, est plus solitaire.


* L'âge d'adoption

Le mieux est de prendre un chinchilla jeune afin que vous puissiez l'apprivoiser plus facilement et pour qu'il s'habitue rapidement à vous. L'idéal est d'adopter un jeune entre 3 et 6 mois.




* Les critères de choix

Il faut être bien attentif à choisir un petit chinchilla bien entretenu et en bonne santé.

Comme c'est un animal crépusculaire, il est conseillé d'allez le choisir en fin de journée afin de le voir éveillé et en activité.

Il faut donc que vous observiez bien votre futur compagnon, demandez au vendeur de le sortir de la cage afin de vous assurer que :

  • Sa fourrure est en parfait état et bien entretenue,
  • Que son pelage ne comporte pas de zones sans poils, ou avec des croûtes, des plaies, ou des parasites, etc...
  • Les yeux doivent être propres et ne doivent pas couler.
  • le nez aussi doit être propre et ne doit pas présenter d'écoulements.
  • Les dents doivent présenter une organisation symétrique (sinon gare aux problèmes de malocclusions dentaires).
  • La zone anale doit être propre, elle ne doit pas présenter de souillures (traces d'excréments par exemple) qui signifieraient que le chinchilla a des problèmes digestifs.

Après cet "examen", vous pourrez choisir le chinchilla pour lequel vous avez eu un coup de coeur!

Avoir de petits bébés chinchillas est une expérience attrayante, mais cela comporte des difficultés qu'il faut prendre en compte avant de se lancer dans l'aventure.

La reproduction :

La maturité sexuelle est atteinte à 4 mois pour les femelles et 5 mois pour les mâles.

Il est recommandé d'attendre que la femelle ait au moins 9 mois et qu'elle pèse au moins 500 grammes avant de lui faire faire une portée. Il faut en effet s'assurer qu'elle ait terminé sa propre croissance car si la femelle est fécondée trop tôt (dès l'âge de 4 ou 5 mois), la gestation risque de l'épuiser et d'entraîner de graves problèmes de santé pouvant conduire à la mort.

En captivité, les chinchillas se reproduisent toute l'année, il y a toutefois 2 périodes très propices aux saillies:

  • novembre - décembre - janvier: mise-bas prévue mars - avril - mai
  • avril - mai - juin: mise-bas prévue août - septembre - octobre

On réunira dans une cage un couple ou un mâle et plusieurs femelles.

Les chinchillas s'accouplent dans la nuit lors de leur période d'activité.

La gestation dure de 110 à 115 jours (presque 4 mois!).
Une femelle peut faire deux portées par an, il faut éviter d'en avoir plus pour des raisons de santé.

Attention: il existe des chaleurs fertiles quelques heures après la mise bas, il est donc conseillé d'éloigner le mâle pendant les quelques jours qui suivent la mise-bas (environ une semaine).


* La naissance

La femelle est toujours au bas de la cage. Parfois quelques joursavant la naissance, elle reste en bas.

Juste avant la sortie des petits, la femelle a le ventre mouillé.

La mise-bas se fait le plus souvent tôt le matin.

La femelle rompt elle-même le cordon ombilical des petits.

Si la femelle a du mal à éjecter un petit ou si les contractions persistent après la mise-bas, il faut contacter rapidement un vétérinaire.


* Après la naissance

Les portées comportent de 1 à 5 petits (le plus souvent 1 à 3) qui pèsent 40 à 80 g à la naissance.

Les petits naissent avec leurs poils et les yeux ouverts.

Ils savent se déplacer dès la naissance et commencent à grignoter dès l'âge de 10 jours.

Pendant l'allaitement, ils doivent prendre du poids régulièrement: environ 80 à 100 grammes à deux semaines, 150 grammes à un mois, etc...

Ils seront sevrés entre 6 et 8 semaines, c'est à ce moment là qu'il faudra les séparer de leurs parents.

Les bains de terre doivent être interdits pour la mère une semaine avant et apres la mise bas.



 

le hamster

Mon premier hamster...
Bien que toute petite, cette boule de poils mérite de l'espace et de l'attention. Sa taille peut être effectivement un argument de poids (!)... on se dit alors qu'il tiendra peu de place dans la maison par rapport à un chien ou tout autre "caprice animalier" de son enfant. Mais les cages étriquées, bourrées d'accessoires, que l'on vous vendra sont certes viables mais ça ne veut pas dire que l'animal sera heureux pour autant.
Le hamster est un être vivant, qui est très actif (même si cela ne parait pas évident à première vue, surtout quand on le voit faire sa sieste à longueur d'après midi) et qui a besoin de se dépenser. Certains sont très sociables, d'autres carrément sauvages, mais cela ne nous autorise pas à le reléguer au fond d'une pièce quand il ne nous intéresse plus.

A qui conseiller le hamster...
C'est un animal petit par la taille et donc fragile. Il doit être manipulé doucement et avec prudence. Il ne recherche pas forcément le contact humain , qu'il aura même tendance à repousser les premiers temps. Il ne faudra pas prendre un hamster si vous cherchez un contact physique étroit avec votre animal de compagnie.
C'est un animal très joyeux et très actif, vraiment très agréable à regarder... seulement, il ne fait ça qu'en fin de journée, quand le soleil commence à décliner. Il n'apprécie guère d'être réveillé en dehors de cette période.
Personnellement, je conseille le hamster pour l'enfant à partir d'un certain âge, au minimum 8 ans. Il doit aussi montrer des dispositions à l'observation plutôt que d'être touche à tout (et surtout quand c'est fait de manière indisciplinée). Le parent doit impérativement participer à la vie du hamster. Il doit apprendre à son enfant à bien soigner son animal, à respecter ses périodes de repos, lui montrer tout l'intérêt qu'il peut y avoir à l'observer et surtout à le manipuler avec douceur et patience.
Mais je crois qu'avant tout achat, il est aussi important de bien informer son nouveau petit propriétaire de la durée de vie de son animal (3 ans en moyenne pour les grands, la moitié pour les espèces naines).

Quelques particularités qui sont bonnes à connaître...
Globalement, il faut dire que le hamster est plutôt un solitaire. C'est ainsi qu'il vit dans la nature, dans des terriers individuels. Les regroupements ne se font qu'en période de reproduction et en dehors, il peut s'avérer périlleux de former un couple.
Conclusion : il vaut mieux acheter un seul individu... si cependant vous en désirez plusieurs, veillez à prendre une très grande cage, avec des étages distincts, que chacun puisse trouvez une aire de repos individuelle et une certaine indépendance pour limiter tout conflit (que vous vouliez un couple ou des individus de même sexe, et dans ce cas là, préférez les mâles aux femelles). Les hamsters nains (voir plus loin) sont relativement plus sociables également et supportent plus facilement la vie en groupe familial (couple + portée).
Il y a quelques particularités anatomiques aussi utiles à connaître.
Le hamster possède des bajoues ou abajoues (les deux termes sont admis). Ce sont deux poches de chaque côtés de la bouche, prolongeant les joues. Dans la nature, l'animal est capable de faire plus de 10 km pour trouver à manger, et ces poches lui permettent de stocker (d'où son nom qui vient de l'allemand hamstern = amasser, au fur et à mesure de ses trouvailles, et de transporter sa nourriture jusqu'au terrier (qui est son dépôt).
Il possède également deux taches, en partie basse des flancs, symétriques par rapport à la colonne vertébrales, qui sont des glandes sébacées. Elles sont parfois très développées chez certains mâles et certains propriétaires viennent alors nous voir en consultation pensant qu'il s'agit d'un problème de peau (vu qu'il n'y a plus de poil à ces endroits là). Ce n'est pas toujours le cas, et la présence de ces taches est normale. Cela reste une zone à surveiller cependant car chez les vieux mâles, elles peuvent grossir et sécréter exagérément.
Pour finir, le hamster est un digastrique. C'est à dire qu'il a deux estomacs, comme la vache, à part que lui ne rumine pas!
Il pratique la "pseudo-hibernation" à l'état sauvage dès que la température devient inférieure à 10°C. Il dort plus longtemps et très profondément. Sa température corporelle chute, l'animal est "froid" (il stabilise sa température 1°C au dessus de la température ambiante). Sa fréquence et son rythme cardiaque sont ralentis (de 180 à 10 btts/mn pour le cœur). Toutes ses fonctions vitales sont réduites au minimum (il ne se lève qu'une à deux fois par semaine pour manger, boire et faire ses besoins). Le hamster russe et le hamster de Roborovskii n'hibernent pas, à contrario du hamster chinois.
Le hamster est considéré comme un roi en matière d'évasion. C'est un rapide, un rusé, mais surtout un kamikaze qui est obnubilé par cette idée dès qu'il se réveille!

Comment le choisir?
Sans parler de toutes les races, toutes les variétés (doré ou nain), le plus important est d'acquérir un animal en bonne santé.
Son bout de nez et le tour de ses yeux ne doivent pas couler et vous ne voyez pas de croûtes. Observez-le un instant et regardez s'il n'éternue pas.
Le pelage doit être doux et soyeux, sans croûte ni dépilation. Comme ils sont souvent présentés en grand nombre pour un tout petit espace, il n'est pas rare de trouver des animaux blessés, ou carrément mutilés.
Regardez la cage et cherchez d'éventuels signes de diarrhée. Le hamster doit avoir les "fesses" propres.
Vous ne pourrez pas juger de sa vitalité si vous partez l'acheter en pleine journée. Attendez un peu sur le tard (18h) avant de vous rendre à l'animalerie. Il ne sera pas surprenant que le hamster n'apprécie guère d'être réveillé par l'animalier... cela veut au moins dire qu'il est suffisamment en bonne santé pour râler!

Les différents hamsters...
Les différents hamsters...
La famille du hamster se divise en deux groupes, les hamsters dorés ou grands hamsters et les hamsters nains.
Dans le premier groupe, issu du hamster commun sauvage, vous trouverez un peu de tout. Le "basique" a le dos doré, le ventre blanc, les oreilles foncées avec une bande sombre sur chaque bajoue.



Merci à Noisette

Ensuite, vous trouvez des variantes unicolores (blanc, roux...)




Merci à Lucy (blanche)

des variantes bicolores, avec des panachés, des pandas, des perlés...

Merci à Foufou Merci à Microbe
(noir et blanc) (roux et blanc)

- des variantes de poils également associées à ces variantes de couleur (rex, angora)


Merci à Samy (angora panaché)

Dans le deuxième groupe, il y a trois espèces particulièrement représentées en animalerie,

hamster de roborovskii hamster russe


... ainsi que le hamster chinois. Même dans ces espèces naines, vous pouvez trouver des variantes de couleur, comme par exemple les hamsters dits "saphirs".

Nom commun : hamster doré (hamster originel)

Nom latin : Mesocricetus auratus

Classe : Mammifères

Ordre : Rongeurs

Famille : Muridés (même famille que la gerbille, le rat et la souris)

Poids adulte: de 120 à 180g en moyenne, la femelle étant souvent plus grande que le mâle



                 







































PLANNING FAMILIAL DU HAMSTER

 

Vous voulez des petits de votre animal favori. Mais voilà, pensez bien aux multiples conséquences... à qui donner les petits, les différentes contraintes...
Voici déjà une petite idée du pourquoi et du comment.
Le hamster doré (couleur, angora, panda...) nous servira de référence dans cette page. Les particularités des hamsters nains (russes, roborovskii, chinois...) seront mentionnées au fur et à mesure.



1 - Maturité sexuelle, mise à la reproduction

 

L'âge de la maturité sexuelle diffère entre le mâle et la femelle.

 

Mâle

Femelle

Ham. doré

60 à 65 j

40 à 45 j

Ham. russe

35 à 40 j

40 à 45 j

Ham. roborovskii

60 à 65 j

40 à 45 j

Ham. chinois

moy 50 j

35 à 40 j

 


Cependant, il ne faut pas les faire reproduire si tôt et dans le cas présent, faire extrêmement attention à cette précocité des femelles (qui peuvent être encore plus précoce en présence d'individus adultes, en période favorable comme les jours longs).
Parce que c'est épuisant, mais aussi parce que ça peut entraîner des graves déformations chez ces jeunes femelles qui n'ont pas encore fini de grandir, il convient d'attendre le 3ème mois avant de faire faire une première portée.

Lorsque l'on achète un couple, il faut absolument anticiper cette maturité afin de ne pas avoir de saillie trop précoce. Cela implique à ce moment là d'en avoir conscience, de connaître l'âge exact des deux hamsters et de prévoir deux cages afin d'attendre le moment idéal pour cet événement. Le problème se pose rarement chez le hamster doré vu que le couple a quand même du mal à se supporter dans la même cage. Cela concerne essentiellement les hamsters nains.

Même si la ménopause vraie (avec arrêt total du cycle) chez les rongeurs n'existent pas, les femelles hamsters dorés cessent de se reproduire après 14 mois.
Il en est de même pour le roborovskii et le russe à 10-12 mois, à 17 mois pour le hamster chinois.

.


2 - Cycle sexuel


C'est la vie de l'ovule (cellule reproductrice femelle) qui gère ce que nous appelons le cycle ovarien : il naît, grandit, mûrit, quitte l'ovaire pour aller vers l'utérus puis meurt ou est fécondé.
Parallèlement, la femelle ne s'intéresse pas au mâle (anoestrus). Par la suite, elle l'attire mais refuse encore l'accouplement (pro oestrus). Puis finalement, elle accepte la saillie au moment où l'ovule est bien mûr (oestrus) et où il y a donc l'ovulation.
La durée du cycle ovarien d'environ 4-5 jours. Les chaleurs (oestrus) durent de 8 (pour le chinois) à 26 heures (pour le doré) et l'ovulation a lieu dans la deuxième moitié. Un mucus blanc et filant sort du vagin et émet une odeur assez particulière environ deux jours après l'ovulation (à ne pas confondre avec une émission de pus).

Attention : Contrairement à la chienne par exemple, la femelle hamster ne fait à aucun moment de goutte de sang. Si tel est le cas, il faut rapidement l'amener chez un vétérinaire.

En captivité, la saison de reproduction dure toute l'année. Dans la nature, elle se fait essentiellement les jours longs (photopériodique), le printemps et l'été.

3 - Saillie

a - le moment

Il faudra tout d'abord déterminer à quel moment la femelle est en chaleurs.
Vu la taille de l'animal, aucun signe physique extérieur ne peut être observé (et vous n'allez pas mettre non plus votre nez à ses fesses pour essayer d'observer l'apparition du mucus).
C'est son changement de comportement qui pourra vous donner un indice. Elle ne cherche plus la bagarre et creuse son dos en présence d'un mâle. Ce dernier, quand à lui, augmente son exploration nasale : il passe son temps à renifler frénétiquement, aussi bien le territoire environnent que sa partenaire quand il pressent qu'elle est en chaleurs.

b - le lieu

C'est la femelle qui doit être amenée au mâle.
Si vous faites l'inverse, le mâle passera plus de temps à marquer son nouveau territoire avant de s'occuper de sa promise et la femelle lui fera un accueil plus que glacial et hostile.


c - le déroulement


La femelle montre qu'elle est d'accord simplement en se laissant faire, creusant le dos pour mieux lui présenter son postérieur. La parade du mâle est assez courte. Il se contente de lui tourner autour, de lui faire un ou deux "bisous" et de renifler la vulve en lui soulevant les fesses.
La saillie est de courte durée. Tant que les ovules ne sont pas fécondés, elle peut être répétée (plusieurs séquences de quelques secondes chacune). La femelle est laissée dans la cage du mâle de 15 à 60 mn mais mieux vaut rester près de la cage car elle va changer très rapidement de comportement et montrer un regain d'agressivité dès que l'affaire sera conclue.

d - le problème

En l'absence de première saillie au bout de 5 minutes ou si elle montre d'emblée des signes d'agressivité, il faut de suite les séparer sous peine d'avoir à traiter de graves morsures.









Maturité sexuelle: M 60 à 65 jours, F 40 à 45 jours


Âge de mise à la reproduction: 3 mois


Période de reproduction: toute l'année en captivité


Durée de gestation: 15 jours


Nombre de jeunes: 5 à 10 petits par portée


Nombre de portées par an: jusqu'à 8, moyenne de 4 à 6


Les petits: espèce nidicole, ils naissent nus et aveugles


Âge de sevrage: 18 jours

 

Pour les animaux sauvages dans les zoos, pour les veaux, les cochons... en batterie ou, plus proche de nous, pour les chiens vivant en chenil par exemple, il existe des chiffres concernant le minimum d'espace vital nécessaire à un animal pour son bien-être.
Il y a quelques semaines, la presse professionnelle vétérinaire a publié de telles données et il était normal que nous vous fassions partager cette information.

Les dimensions données sont pour des animaux qui ne sortent pas de leur cage. Ils sont plutôt destinés aux élevages. C'est pour cela qu'il ne faut pas vous étonner si certains vous paraissent supérieurs à ceux que j'ai pu donner dans mes conseils. Je tiens bien souvent compte du fait que beaucoup d'entre nous laissent des moments de liberté à leurs animaux quotidiennement.
Ceci dit, je pense qu'il est important que vous y accordiez quelques minutes, quitte à prendre un mètre et à vous assurer du confort de votre compagnon.

Les dimensions sont données en centimètres.

Espèce

Longueur

Largeur

Hauteur

Lapin

100

50

45

Cobaye

60

30

40

Hamster

50

30

30

Souris

30

20

20

Rat

50

30

20

Gerbille

60

30

30

Chinchilla

80

50

100

Octodon

50

30

80

Écureuil de Corée

100

50

150

Chien de prairie

100

50

50



Ensuite, pour chaque individu rajouté, il faut multiplier par 1,5 la surface au sol.


ALIMENTS ET PLANTES TOXIQUES


Suite à de nombreuses questions sur le sujet, nous avons décidé de faire une petite page dédiée à ce problème.
Nos rongeurs et autres lapins de compagnie, du fait de leur longue domestication (surtout pour certains) ne sont plus à même de savoir ce qui est bon pour eux ou au contraire, ce qui peut être mortel. C'est donc à nous, propriétaires, de les surveiller et de les guider dans leurs choix alimentaires.


1 - Quelques généralités

Pour commencer, et clore définitivement cette question, nous allons faire un sort au chocolat :

Il ne faut en aucun cas donner du chocolat à votre rongeur ou votre lapin, et même si c'est lui qui vous le réclame. Pour vous en convaincre, voici deux arguments de choc !
La théobromine, principal composant du cacao, est un puissant toxique cardiaque. Pour exemple, sachez que vous pouvez tuer un petit chien de quelques kilos avec une tablette de chocolat noir. Ramenez ceci à la taille de votre animal et vous verrez qu'il en faut peu. Mais, vous me direz, je lui en donne encore moins que ça... ce n'est pas un argument ! C'est un toxique cumulatif. De petites doses espacées de peu de temps reviennent à donner au final une grosse dose d'un seul coup. Et si cela ne suffit pas à vous convaincre, sachez que cela fatigue beaucoup le coeur et même sans le tuer dans la journée, vous raccourcissez son espérance de vie.
La deuxième raison, c'est la dépendance que le chocolat entraîne. Il a été montré que celle-ci, chez le lapin, était équivalente à celle provoquée par la cocaïne chez l'homme.

chocolat

Rien de tout cela, vous l'admettrez aisément, n'est réjouissant. Donc nous vous le demandons, pour eux, ne croyez pas leurs faire plaisir en leurs donnant du chocolat, qu'il soit au lait, blanc ou à plus forte raison, noir


.

La deuxième généralité concerne les plantes d'appartement. Elles ne sont pas toutes franchement toxiques, mais d'une manière générale, mieux vaut éviter qu'elles ne tombent sous les dents de votre animal. Elles ont souvent une action mécanique irritante, provoquent des ballonnements et des diarrhées aigus (forte teneur en cellulose). Certaines sont vraiment mortelles (cf. liste ci-dessous), d'autres, comme le Ficus benjamina, présentent peu de risque en cas d'ingestion accidentelle de quelques feuilles sèches tombées au sol.
Dans le doute, mieux vaut les tenir éloignées des cages, les mettre hors de portée de vos animaux et ramasser les feuilles mortes

Les rongeurs et les lagomorphes ne peuvent pas vomir, c'est une particularité anatomique. Il est donc inutile d'espérer de faire évacuer par ce moyen-là.

2 - Quelques listes


Les listes présentées ci-dessous ne sont pas exhaustives et seront complétées au fur et à mesure de vos demandes spécifiques. Bien entendu, "Primum non nocere", donc dans l'incertitude, mieux vaut s'abstenir, même si la plante que vous recherchez ne se trouve pas dans ce qui suit.

Feuilles et branches :
caroubier, chêne rouvre, if,
laurier cerise - troubles digestifs et mort brutale
laurier rose (mais aussi le blanc) - troubles nerveux, convulsions
peuplier, pin (mais pas les copeaux, utilisés fréquemment comme litière), tremble, troène, sapin, sumac de Virginie

Plantes d'ornement :
amarante - paralysie
avocat - inflammation des mamelles, difficultés respiratoires
caoutchouc, euphorbe, ficus - irritations locales bouche et tube digestif
dieffenbachia - inflammation de la bouche, difficultés respiratoires, troubles nerveux
lanthane du Brésil - troubles digestifs et hépatiques
philodendron
amarante - paralysie

Plantes vertes et fleuries :
aconit, anémone, anagallis, belladone (rat, lapin et cochon d'Inde moins sensibles), bouton d'or, ciguë
colchique - gastro-entérite hémorragique très grave (surtout cochon d'Inde)
coquelicot - prostration, perte de poids
datura (rat, lapin et cochon d'Inde moins sensible), digit, euphorbe, hortensia, fougère, jusquiame, jonquille, mercuriale, millepertuis, mouron (rouge ou bleu), moutarde, muguet
oenanthe - action convulsivante
oxalis - paralysie
pavot, primevère, prèle, renoncule, stramoine

Fruits, légumes et baies :
avocat, baies de gui (blanches et rouges), chou-fleur
houx - troubles digestifs et neurologiques
gland de chêne - gastro entérites
marron d'Inde, pomme de terre.

Dérivés de plantes :
cannabis

On citera également les feuilles de choux, qui sont indigestes et le persil qui devient toxique lorsqu'il est donné à de trop fortes doses quotidiennement.

Divers :
cigarettes et mégots - phase d'excitation suivie d'une phase de dépression avec incoordination motrice, baisse de la température et du rythme cardiaque
allumettes - destruction des globules rouges, atteinte du foie, insuffisance rénale
pesticides, insecticides en sprays ou en fogger
éthylène glycol (lave glace...) - très bon goût pour les rongeurs mais toxique du sang

Lapin Nain, Cochon d'Inde, Hamster, Hamsters nains, Chinchilla, Rat, Souris, Gerbille, Octodon, Ecureuil de corée, Chien de Prairie

le furet

HISTORIQUE

Le furet est un petit mammifère appartenant à la famille des mustélidés, donc strictement carnivores, comme la belette, l'hermine, le putois, la fouine, la martre, le vison , etc…..

Mais à la différence du reste de cette famille, le furet ne se trouve pas à l'état sauvage. Les premières traces du furet date de plus de 2000 ans et il est extrêmement difficile de retrouver sa première apparition avec certitude. Il est sûr toutefois que le furet a été domestiqué depuis très longtemps et a connu ou connaît encore plusieurs utilisations :

-La chasse au lapin grâce à sa morphologie se glissant dans les terriers

-La chasse aux rongeurs dans les fermes anglaises et américaines ou sur les navires, et depuis, mascotte de la Marine Coloniale du Massachusetts!

-La chasse au rat durant les épidémies de peste

Et plus récemment,

- Dans l'industrie, principalement pour mener des fils dans des longs tuyaux

- Dans l'élevage des fourrures

- Pour l'expérimentation animale à des fins médicales (pour étudier le virus de l'influenza, la grippe humaine, principalement)

- Dans les jeux anglais qui consistent à supporter 2 furets dans les canons des pantalons le plus longtemps possible…


De nos jours, il sert également de plus en plus souvent d'animal de compagnie, si bien que dans certains pays, il représente déjà le 3ème animal familier après le chien et le chat!

On parle en effet de plus de 7 millions de furets aux US en 1990.

Sa nature de prédateur de lapins a quelque peu diminué depuis le temps par des élevages sélectifs avec des furets plus dociles.

Caractéristiques

Le furet est donc un carnivore, de la famille des mustélidés. Le mâle pèse de 1 à 2kg et la femelle plus légère de 600 à 900g. Il est attachant, joueur, drôle, curieux, vous fera la fête à votre retour, et vous suit partout. Son caractère espiègle séduit rapidement. Il dort profondément et énormément (jusqu'à 20h. par jour), mais s'adapte sans problème à vos horaires si vous l'y habituez. Il adore dormir dans des hamacs ou se faufiler sous les couvertures pour sa sieste ou sous les tapis ou encore dans des tubes creux. Il ne peut sauter haut, par contre il effectue des bonds de plus de 1m. de longueur.

Education

Si si, il est possible de bien l'éduquer, il reconnaît très vite son nom, mais têtu comme il peut l'être, il fait parfois semblant de l'avoir oublié. Il est rapidement très propre (si éduqué tout jeune) et va dans une caisse à chat pour satisfaire ses besoins. Il s'adapte facilement aux autres animaux en règle générale, excepté aux lapins (même ce point est discutable, et si le lapin est la proie du furet prédateur, j'en ai vu qui vivaient harmonieusement côte-à-côte).

Attention

Il ne peut sortir à l'extérieur sans surveillance, sa curiosité l'emmènerait trop loin pour qu'il puisse reconnaître le chemin du retour vers la maison et il ne saurait survivre.

Il adore faire des bêtises, mais bien qu'elles prêtent plus souvent à rire, elles nécessitent une certaine attention lorsque le furet rode dans l'appartement : il faut par exemple prêter beaucoup d'attention à ne pas l'écraser s'il est caché sous un coussin ou un tapis, ou de ne pas le coincer dans une porte trop vite fermée (n'oubliez pas, il vous suit partout !). Les " escaliers " à furet, c'est-à-dire la superposition involontaire d'objets permettant au furet de grimper sur des cimes dangereuses, sont également à proscrire, et les bibelots ou autres objets néfastes pour lui à mettre hors de sa portée.

Bref, le furet est un vrai animal de compagnie qui d'ailleurs s'ennuiera vite si vous le négligez...

Il est très attachant, affectueux, met beaucoup de vie dans votre foyer et ne pose aucun problème surtout à ceux qui sont renseignés sur ce petit animal. Il est de plus en plus populaire, et avec une bonne hygiène de vie, une alimentation adaptée, des soins indispensables, le furet peut vivre jusqu'à 8 ans.

Nutrition

Il mange souvent car ses intestins sont très courts. C'est la raison pour laquelle il faut lui laisser un libre accès à la nourriture et l'eau. Des croquettes de bonne qualité pour chaton avec beaucoup de matières grasses et env. 30% de protéines conviennent parfaitement comme alimentation complète. Il adore les fruits, la viande (poulet, jambon), les yogourts et les sucreries tel que le chocolat. Ces aliments sont à donner de façon modérée ou même très limitée (surtout le sucré) car causant des troubles digestifs.

 

Sexualité

Sa maturité sexuelle est atteinte à 8-12 mois, au début du printemps suivant la naissance. La femelle non fécondée peut développer une chaleur continue qui entraîne une sécrétion d'oestrogènes importante et provoque un épuisement de la moelle osseuse. Cette condition est mortelle. Pour éviter ce syndrome d'anémie aplasique deux possibilités : La stérilisation ou laisser porter sa furette (en prenant la précaution de trouver des familles d'accueil pour les petits furets avant même leur naissance).

 

Données physiologiques

Son pelage est albinos (blanc) ou putoisé, avec toutes les variantes possibles, du crème au caramel.

30 dents de lait et 34 dents permanentes.

La fréquence cardiaque du furet est beaucoup plus élevée que chez l'humain et tourne autour des 200 à 400 battements par minute (Humain : env. 60-80 bts/min. au repos). Sa fréquence respiratoire tourne autour des 33 à 36 inspirations/min.

Poids mâle 1-2kg et femelle 600-950g
Taille ~ 50 cm
Durée de vie 5-12 ans
Temp. Corps 38.8°C

Maturité sexuelle 6-12 mois
Durée de vie de reproduction 2-5 ans
Gestation 42 +/- 2j.
Nb de petits par portée 1-18 (moy. 8)
Poids à la naissance 6-12g
Ouverture des yeux 34 j
Sevrage 6-8 sem.

Quantité de nourriture ingérée semi-humide 140-190g/j
Quantité d'eau ingérée 75-100ml/j

Environnement et soins
Température idéale : 4-18°C , attention 30°C maximum !
Humidité : 40-65%.
Pour les furets encore non sevrés, une température de 15°C est idéale.

Nourriture : non crue, 30-40% de protéines et 18-30% de graisses

Le bain se prend maximum 1x/mois !

Le furet mange 9 à 10 repas par jour, donc lui laisser ses croquettes ad libitum (=à volonté)

Maladies

Le furet est sensible à la maladie de carré, contre laquelle on peut le vacciner. La rage représente également un danger mortel pour lui. Diverses maladies ou accidents peuvent aussi l'affecter, dont le syndrome du coup de chaleur n'est pas le moindre : En effet, le furet ne possède pas de glandes sudoripares et ne peut évacuer une trop grande chaleur, c'est pourquoi il est très sensible à la déshydratation au delà de 32°C de température environnante... Le rafraîchir et éviter de l'exposer à une grande chaleur d'été sont des mesures indispensables pour lui laisser la vie sauve!

Bien entendu, toutes sortes d'autres maladies ou soucis peuvent survenir chez le furet, tout comme chez les autres animaux de compagnie ou chez les hommes ! On rappellera toutefois la gravité de l'anémie aplasique chez la furette en chaleur et qui est mortelle.

L'hyperadrénocorticisme chez le furet

L'hyperadrénocorticisme est une maladie grave qui touche beaucoup d'espèces, mais également les furets.

Elle est causée par une sur-fonction des glandes surrénales, petites glandes qui se situent au-dessus des deux reins. Ces glandes sécrètent des hormones, en résumé, le cortisol, l'adrénaline et des hormones sexuelles.

Si chez le chien, l'hyperadrénocorticisme provoquera des symptômes de maladies de Cushing (abdomen distendu, peau fine avec points noirs, soif et miction augmentée) due à une augmentation de cortisol, chez le furet ce seront plutôt les hormones sexuelles qui seront nettement augmentées. C'est pourquoi le furet malade, même (et surtout !) si castré/stérilisé, présentera des symptômes associés à la sexualité : Vulve enflée comme lors des chaleurs pour une femelle, petites gouttes d'urine fréquemment déposées pour le mâle, d'autres symptômes associés aux chaleurs, avec de plus une perte de poils symétrique, d'abord à la queue puis se propageant rapidement sur les flancs, dos, et nuque. Le furet est anormalement fatigué mais ne semble pas souffrir autrement de sa pathologie.

L'origine de la maladie

Si chez le chiens, l'origine de l'hyperadrénocorticisme se trouve plus fréquemment au niveau hypophysaire que directement sur les surrénales, chez le furet, la plupart des cas ont leurs origines directement sur les glandes : hyperplasie, voire tumeurs bénignes ou malignes. Une ou les deux glandes peuvent être atteintes.

Les facteurs aggravant

La stérilisation/castration précoce (à l'âge de 6 sem.) est reconnu comme favorisant l'apparition de cette pathologie à l'âge adulte. En effet, sous l'effet de l'intervention à ce jeune âge, des cellules souches sexuelles se différencient et migrent avec les glandes surrénales. D'autres facteurs comme maladies concomitantes, défaut nutritionnel ou de gestion peuvent influencer la santé des surrénales.

Les furets prédisposés

Toux ceux qui ont été castrés/stérilisés précocement, donc souvent des furets d'origine américaines. Les symptômes démarrent à l'âge adulte, souvent après l'âge de 3 ans. Un peu plus fréquent chez les femelles, on ne trouve pas de prédisposition de couleur.

Le diagnostic

Clinique, il n'est pour ainsi dire pas possible autrement en Suisse. Aux USA, certains dosages de valeurs de types androgènes dans le sang sont utilisés. L'échographie peut éventuellement être d'un certain recours. La mesure de cortisol, ou les tests de stimulation tels qu'utilisés chez le chien n'ont aucun sens.

La thérapie

La seule thérapie valable est la chirurgie. Aucune thérapie médicamentaire ne sera satisfaisante.

La chirurgie consiste en l'ablation de la glande malade. Plus facile si la glande gauche est atteinte, elle sera bien plus difficile si la droite est touchée : En effet, celle-ci est étroitement liée à la veine cave, et de plus, de façon bien plus importante que la glande normale (à cause de l'augmentation de taille). Souvent ce sont les deux glandes qui sont atteintes. Dans ce cas, on enlève en totalité une glande (soit la moins malade, soit la gauche qui est plus facile à exciser en totalité) et on enlève la moitié de l'autre (s'il s'agit de la droite, par une technique particulière). Le furet ne peut vivre sans glandes surrénales, c'est pourquoi on doit laisser une partie.

Les complications

A part les risques intra-opératoires (narcose, hémorragies plus souvent), on peut rencontrer des complications post-opératoires : Infection, complications de la plaie, et surtout léthargie marquée. D'autres complications existent bien sûr. Pour lutter contre une certaine léthargie, on peut procéder à une injection de cortisone pour donner un élan à la partie de la surrénale post-opératoire. Puis il existe aussi les risques selon l'état clinique de l'animal : Anémie aplasique chez la femelle même stérilisée, kystes prostatiques trop importants, etc..

Le pronostic

Relativement bon, il dépend également de la nature de la pathologie : Un carcinome est bien sûr de très mauvais pronostic alors qu'une simple hyperplasie est plus réjouissante. Lorsque les deux glandes étaient atteintes, il faut envisager un risque de récidive après des mois.

Les diagnostics différentiels

-Alopécie de la queue: Alopécie saisonnière

-Alopécie du corps: A différencier des autres pathologies dermatologiques, parasites, allergies, mycoses, etc..

-Vulve enflée après stérilisation: Rémanent d'ovaire réactivé, utérus non excisé

-Problèmes prostatiques: Autres maladies de la prostate, tumeur, abcès, etc..

En conclusion, avec l'augmentation de l'importation de furets américains, nous rencontrerons en Europe de plus en plus fréquemment cette pathologie qui est encore peu courante actuellement sous nos latitudes. Il est intéressant d'ailleurs de constater qu'aux USA, il s'agit de la cause la plus fréquente de consultations des furets après les vaccinations !

 

le rat

 le rat!!!

Pourquoi prendre un rat ?

En ce moment le rat (ainsi que les rongeurs et les Nouveaux Animaux de Compagnie, NAC ) connait un mini phénomène de mode...

Vous cherchez un animal pas trop bête, interessant à regarder, attaché à son maitre et terriblement attachant ?
Vous n'avez pas une place énorme chez vous, pas de jardin ni de temps à consacrer à 2 promenades quotidiennes ?
Vous vous voulez avoir un lien affectif fort, mais vous ne savez pas si vous serez disponible pendant 10 ans ?
Alors le rat est fait pour vous...

Un rat vit en moyenne 2 à 3 ans, voire jusqu'à 5 ans, mais c'est rare.
Ca prend peu de place chez vous, mais une place énorme dans votre coeur en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, et la perte de son rat est quelque chose de trés dur à surmonter.
Beaucoup de jeunes couples n'ont pas la place de prendre un chien, ne sont pas attirés par les chats, et les rats offrent l'*avantage* de ne pas avoir une durée de vie supérieure à 3 ans, ce qui est raisonnable, vu la durée moyenne de vie en couple ces temps-ci :)

Cet engouement a le désavantage de mettre le rat et les autres rongeurs et NAC a la même place que n'importe quel animal de compagnie, comme les lapins nains qu'on offre à ses enfants qui ne s'en occupent plus une fois la nouveauté passée. Ainsi beaucoup de rats sont abandonnés dans la nature, délaissés dans leurs cages, laissés sur un balcon, etc...

Ca peut sembler logique à certains et pas à d'autres, mais un rat n'est pas un animal de 'décoration', ni de frime, ni un animal que l'on peut laisser à lui même. Ca demande de la reflexion avant acquisition (si possible pas en animalerie), de la responsabilité permanente, du temps, et de l'investissement si besoin.
Le rat domestique a besoin d'affection, littéralement, pas seulement pendant les premiers temps chez vous, mais toute sa vie. J'ai connu une ratte qui s'est laissé mourir parce que sa maitresse n'était pas assez présente et ne la sortait plus que pour lui changer sa cage .

Bref, un rat n'est pas un objet dont on peut s'en lasser sans autres remords, pensez toujours à la responsabilité que vous prenez en accueillant un rat chez vous.

Attention, un rat n'est pas conseillé pour un enfant de moins de 12 ans, car il demande beaucoup d'attention et de responsabilité. Si vous décidez de prendre un rat pour votre enfant, il va falloir assumer cette responsabilité financière, ménagère et affective si l'enfant s'en lasse.

Combien de rats ?

Les filles

A moins de compter passer plusieures heures par jour à vous occuper de votre rat tout seul, il est conseillé de prendre plus d'un rat, car ils aiment la vie en groupe dans leur grande majorité, sont vraiment interessants à observer dans un environnement social.
De plus, quand vous savez que vous ne pourrez pas vous en occuper tout le temps, ils s'occuperont mutuellement...
Ca ne demande pas beaucoup plus de temps, ni d'argent d'avoir deux rats au lieu d'un.
En plus comme le rat est crépusculaire, il s'embetera tout seul la nuit, quand vous dormirez... C'est soit les cris des jeux la nuit soit le doux bruit du barreau rongé, alors à choisir ... ;-)

Ca serait franchement dommage de passer à coté des observations de leur vie sociale riche, de leurs moyens de ommunication, en ne prenant qu'un seul rat.
Ca serait comme avoir la télé sans le son !

Si vraiment vous n'envisagez de prendre un seul et unique rat, sachez que les mâles supportent mieux la solitude, ils sont moins actifs que les femelles, à qui il faut une copine de jeu ( et de bêtises :) Ca dépend evidemment de l'individu, si vous voyez que votre rat se morfond dans sa cage, et que vous ne pouvez pas jouer avec lui, allez donc lui trouver un copain
Il serait cruel de n'avoir qu'une rate seule, les femelles aiment encore plus la vie en groupe et les bétises collectives ( comme peuvent vous montrer mes photos non truquées ^^.

Les femelles dorment...

Si vous décidez effectivement de prendre plusieurs rats, je vous conseille d'en prendre d'abord un, pas trop jeune de préférence, de passer du temps à le domestiquer tout seul.
Il apprendra plus vite à vous connaitre, n'ayant pas d'autre rat pour jouet, vous serez le noyau de son nouvel univers.
Ajoutez un nouveau rat 1 ou 2 semaines aprés. Le deuxième rat prend souvent exemple sur le premier, qui vous connait et a confiance en vous. Ca devrait l'aider à vaincre sa timidité, et votre rat initial aura un nouveau compagnon.

Evidemment prenez-en deux ou plus MAIS DU MEME SEXE... Il serait trop tard aprés pour aller se plaindre à l'animalerie, vous auriez 10 ratouillots dans la cage, tous les mois environ.

L'histoire comme quoi deux mâles ensemble ne s'entendent pas est un mythe, mais il existe aussi des individus solitaires et associaux et on en trouve plus chez les mâles que les femelles, il faut l'avouer.
Si vous restez persuadés que deux rats mâles ne s'entendent pas, allez donc dire ça à ma population masculine qui vit en communauté soudée chez moi.

Des rats déjà habitués à vivre en groupe n'ont en général pas de mal à en accepter de nouveaux, suivant leurs caractères, leur sociabilisation et surtout la taille de la cage.

T'as pas a manger, dis ?
Ne vous dites pas qu'à deux ou plusieurs ils auront moins d'amour pour vous, c'est faux, d'abord mettez vous dans la tête que vous n'êtes pas un rat :-D
Les rats savent pertinemment que vous êtes un humain, si vous les apprivoisez comme il faut (c'est facile, ça s'achète facilement ces bestioles :-) Vous aurez de toute façon la place centrale de leur monde ...

Les autres rats, c'est les copains, mais vous, vous êtes quand même le Grand Maitre qui Donne à Manger !

Le (petit) nombre idéal de rats à avoir semble être d'avis général 3
Si il y avait un accident, et que vous en *perdiez* un, les deux autres devraient se consoler mutuellement, et ce sera moins dur. Si vous vous retrouvez avec un seul rat restant, il sera probablement assez simple de lui faire accepter deux petits nouveaux, puisqu'il aura été elevé avec deux autres rats au départ.
Aussi, si il arrive que vos 3 rats du départ ne s'entendent pas, vous pouvez toujours séparer l'antisocial des deux autres.
Si vos trois rats ne s'entendent ni avec les uns ni les autres, vous n'avez vraiment pas de chances :)

Pour ce qui est de la domination, sachez que de toute façon dès que vous avez plusieurs rats, il y aura de la bagarre pour monter sur le trône, que la domination est nécessaire dans un groupe pour établir un ordre social.
Ce n'est pas une mauvaise chose qu'il y ait des batailles de dominance et qu'il y ait un "chef", il faut juste laisser les choses se faire entre les rats et surveiller que ca ne prends pas trop d'ampleur, comme des blessures profondes.
Intervenir dans les relations sociales des rats, en stoppant leurs batailles, en ne les laissant pas régler leurs affaires internes revient à empirer et faire durer le problème d'autant plus longtemps.

Mâle ou femelle ?

Aprés être sur que vous pouvez prendre un rat, demandez vous, mâle ou des femelle ? Ca c'est vraiment à vous de voir. Tout dépend du caractére que vous recherchez chez votre animal.

La légendaire hyperactivité des males Les mâles sont en général plus calmes, plus "pépéres", plus calins, plus dormeurs et moins disposés à faire de l'exercice.
la majorité des mâles sont de gros calins qui restent volontiers en place se faire caresser.
Au niveau de la mythique puanteur des mâles, il faut être juste et dire que leurs cages sentent un peu plus fort que celles de femelles, comme chez la majorité des animaux.

Les femelles sont assez aventureuses, remuantes, toujours curieuses et intéréssées par tout, sauf rester en place. Les rates calines et calmes existent mais sont plus rares que chez les males.
Les femelles sont plus petites, leur poil est plus doux et leurs cages sentent un peu moins fort.
Inwe, aka Cliffhanger

Une femelle vivra en moyenne un peu moins longtemps que le mâle, car elle a 70% de chances de developper une tumeur, voire des tumeurs, voire un cancer généralisé. Il ne faut jamais oublier l'origine première de nos rats ( laboratoires de recherches....)
Un mâle a une espérance de vie de 2 à 3 ans, la femelle se rapproche donc plus du 2 que du 3 à cause de ces statistiques ...

Il y a un phénomène anti-mâles assez important, du fait que la rumeur prétend que les mâles sont agressifs, et que les gens ont toujours pensés que les mâles étaient de façon plus général les moins calins et les plus violents dans toutes les espèces.
Chez le rat, il n'en est rien, c'est le mâle le plus calme des deux sexes.

Si la taille de leur testicules vous rebute au premier abord, sachez qu'on a tendance à ne même plus les voir avec l'habitude.

A propos du marquage urinaire, les femelles le font autant que les mâles.

  Pour un premier rat j'aurais tendance à conseiller un mâle, surtout si vous adoptez en animalerie.
En effet, avec un mâle aucune chance qu'il soit 'enceinte', et surtout vous aurez de grandes chances d'avoir un animal plus calme et calin qu'une femelle.
La vieillesse des femelles a tendance a être assez moche à cause de ce fort risque de tumeurs chez elles, si vous êtes trés sensibles ca peut être une solution de préférer un mâle au départ, quitte à prendre des femelles plus tard.


Mâle ou femelle ?

Aprés être sur que vous pouvez prendre un rat, demandez vous, mâle ou des femelle ? Ca c'est vraiment à vous de voir. Tout dépend du caractére que vous recherchez chez votre animal.

La légendaire hyperactivité des males Les mâles sont en général plus calmes, plus "pépéres", plus calins, plus dormeurs et moins disposés à faire de l'exercice.
la majorité des mâles sont de gros calins qui restent volontiers en place se faire caresser.
Au niveau de la mythique puanteur des mâles, il faut être juste et dire que leurs cages sentent un peu plus fort que celles de femelles, comme chez la majorité des animaux.

Les femelles sont assez aventureuses, remuantes, toujours curieuses et intéréssées par tout, sauf rester en place. Les rates calines et calmes existent mais sont plus rares que chez les males.
Les femelles sont plus petites, leur poil est plus doux et leurs cages sentent un peu moins fort.
Inwe, aka Cliffhanger

Une femelle vivra en moyenne un peu moins longtemps que le mâle, car elle a 70% de chances de developper une tumeur, voire des tumeurs, voire un cancer généralisé. Il ne faut jamais oublier l'origine première de nos rats ( laboratoires de recherches....)
Un mâle a une espérance de vie de 2 à 3 ans, la femelle se rapproche donc plus du 2 que du 3 à cause de ces statistiques ...

Il y a un phénomène anti-mâles assez important, du fait que la rumeur prétend que les mâles sont agressifs, et que les gens ont toujours pensés que les mâles étaient de façon plus général les moins calins et les plus violents dans toutes les espèces.
Chez le rat, il n'en est rien, c'est le mâle le plus calme des deux sexes.

Si la taille de leur testicules vous rebute au premier abord, sachez qu'on a tendance à ne même plus les voir avec l'habitude.

A propos du marquage urinaire, les femelles le font autant que les mâles.

  Pour un premier rat j'aurais tendance à conseiller un mâle, surtout si vous adoptez en animalerie.
En effet, avec un mâle aucune chance qu'il soit 'enceinte', et surtout vous aurez de grandes chances d'avoir un animal plus calme et calin qu'une femelle.
La vieillesse des femelles a tendance a être assez moche à cause de ce fort risque de tumeurs chez elles, si vous êtes trés sensibles ca peut être une solution de préférer un mâle au départ, quitte à prendre des femelles plus tard.

L'apprivoisement et le dressage

Tout d'abord, le premier jour où votre rat arrive chez vous et dans sa nouvelle cage, laissez le arriver, et s'installer... Il va falloir qu'il s'habitue aux odeurs nouvelles, à son nouveau territoire, qu'il se l'attribue, etc...
Fournissez lui une boite qui lui serve de maison, où il se sente en sécurité ( vous allez l'enlever aprés ).

Après une première nuit où vous l'aurez laissé s'acclimater tranquillement, vous pouvez commencer à interagir avec votre nouveau rat

Règle importante : N'allez pas le chercher dans sa boite, en y fourrant la main. Il se sentirai aggressé et pourrait vous mordre

Enlevez la maison, et ne lui en fournissez plus le temps qu'il vous connaisse, le contact visuel et olfactif se fera plus vite.
Laissez le si possible venir à vous tout seul, alors vous pourrez probablement le sortir de sa cage, l'installer sur son aire de jeu ( une table, un lit, un canapé, par terre...)
Il est important que le rat sache que dehors c'est chouette, qu'il sera caliné mais pas embeté, qu'il y aura des friandises qui l'attendront, bref, que le grand air et vous même êtes inoffensifs...

Une bonne chose, c'est de mettre la cage dans votre aire de vie, et même si possible sur la table, ou vous laisserez la porte ouverte. Vaquez à vos occupations, et peut etre que le rat sortira de lui même.
Gardez à proximité quelques bonnes choses, drops ou petits bouts de gateaux. Le rat est un gourmand, et une relation de confiance s'instaure souvent via la nourriture.

Autre règle : Ne le nourrissez jamais à travers les barreaux si vous ne voulez pas qu'il niappe quand un enfant par exemple mettra les doigts dans la cage pour toucher la bebete :)
C'est important pour que vous ayez confiance vous-même en vos rats, et qu'ils soient considérés comme inoffensifs ( il le sont, mais ils font parfois peur aux gens non-informés )

Rappelez vous aussi qu'il ne faut pas les saisir par la queue et les tirer quand on veut les faire sortir de la cage.
Il ne faut jamais risquer de briser la confiance de votre rat au début, en le forçant à sortir.

Une autre chose intéressante à faire, c'est profiter d'un peu de temps libre pour poser votre rat sur votre lit, vous y allonger avec lui, et interagir avec, en jouant, ou en le laissant vous "explorer"
PLus vous passerez de temps avec le rat, sur vous, dans votre vision, votre odeur, plus le rat va s'habituer à vous

Quand vous vous déplacez chez vous, prenez votre rat sur vous, dans vos vétements, pour l'habituer à rester contre vous, et éventuellement avoir l'habitude de rester sur votre épaule, si vous comptez sortir avec lui dehors.
N.B. : Il n'est pas recommandé de sortir votre rat à tout bout de champ, pour ne pas risquer de le perdre quelque part, ou lui faire attraper froid.

Considérons que votre rat vous connait un peu, qu'il sort de lui même pour vous voir, et qu'il est content que vous le preniez...Réservez lui toujours des friandises dans vos poches, vos mains, achetez le :)

Pensez à émettre un son distinct (claquement de langue, sifflement, aspiration d'air entre les lèvres, etc...) quand il y a de la nourriture en jeu quelque part, que vous allez lui donner quelque chose, etc...
Ce son servira d'appel, le rat (pas folle la bestiole :) courras, voleras vers vous à ce son, mais ne trichez pas, et récompensez le à chaque fois...

Passez du temps avec lui, en ne le forçant pas à caliner si il n'en a pas envie, ne perdez pas de vue que tous les rats ont un caractère bien à eux, et que si votre rat n'est pas calin, il ne l'est pas et ça s'arrete là.
Bien sur, ne soyez pas déçu, il vous aimera autant, mais sans grandes démonstrations...

Certains rats déperissent et ne sont intéressants qu'en la présence d'un compagnon.
Votre présence ne suffit pas toujours, et le rat étant un animal grégaire comme nous, et ne pas avoir un de ses semblables lui manque.
Si jamais votre rat est dans ce cas de figure, prenez lui un ami du même sexe.I changera peut être de comportement, et s'embetera sûrement moins la nuit...

Vous pouvez apprendre à votre rat quelques tours, et quelques ordres.
Les rats apprennent trés bien, car ils apprécient.

La méthode utilisée est dite d'approximation : on récompense l'animal à chaque fois que son comportement se rapproche de ce que vous voulez lui faire faire.
Par exemple, pour lui apprendre à faire le beau à un signal donné :
Commencez facile, en le récompensant d'une toute petite friandise (pour qu'il ne soit pas gavé ), en la lui tendant en l'air, pour le forcer à se dresser et l'attraper, pendant que vous emettrez un son ( sifflement par exemple ou son nom...)
Ensuite, forcez le à rester de plus en plus longtemps sur ses pattes arrières avant de le récompenser.
N'allez pas trop vite dans les étapes, répétez ça régulièrement mais pas intensivement, et le rat devrait apprendre à se dresser au son approprié.

Suivant votre imagination, en restant raisonnable bien sur, vous pouvez suivre cette technique pour d'autres jeux :
Un labyrinthe en légo si vous êtes bricoleur, un parcours du combattant : échelles, cordes, murs à sauter, etc...

Etapes par étapes, en allant progressivement, en n'abrutissant pas vos rats par des entrainements trop longs ou trop rapides, en n'oubliant pas de récompenser votre champion...

Les jeux !!!

Les rats ne sont pas des animaux de luxe...
Vous pouvez les amuser sans trop dépenser dans les animaleries, ce serait même du gaspillage :)

En effet, la majorité des rats n'aimeront pas la roue, et encore moins si c'est des males.
Parce que c'est bien connu, tout mouvement autre que pour manger est un mouvement de trop pour les males :)
Certaines femelles font de la roue, mais pas toutes.

Les boules à rat aussi... Quelle invention inutile...
Il doit y avoir 1 rat sur 100 qui aime la boule à rat. Je peux vous dire que je suis tombée sur les 99 autres.
Les rats se fient plus au toucher grâce à leur vibrisses et à leur dodorat, plus qu'à leur vue.
Enfermés à l'intérieur, ils perdent tout contact avec leurs points de repères,paniquent, feront des crottes ( molles de préférence ) , ne bougeront pas d'un poil et auront l'air misérable à l'intérieur.
Je connais par contre un rat qui s'en sert, toute règle a ses exceptions, c'est juste qu'il a pas lu mon article :-)

Quelques idées éprouvées :

  • Des rouleaux de papier toilette vide, lorsqu'ils sont petits
  • Une bouteille d'eau coupée, en protégeant les bords grâce à du scotch, accrochées ou non aux barreaux
  • Du papier coupé en laniéres, du sopalin les fait travailler : ils déplaceront toutes les bandes pour se faire un nid.
  • Une boite de mouchoirs vides pleine de bouts de tissus et de drops
  • Une balle de ping-pong, suspendue ou libre
  • Un bac en plastique de rangement plein de terre ou de terreau non suplémenté en produits chimiques pour gratter dedans, se salir les pattes et le museau.
    Vous pouvez même y planter des graines à oiseau, ou verser un peu de mélange de graines, vous les verrez vite germer, et ça les amusera, ils machouilleront les pousses de plantes.
  • Une grosse corde traversant toute la cage
  • Un filet de peche, ou d'un panier de basket, suspendu dans la cage
  • Une suspension de panier à fruits suspendue au haut d'une cage
  • Des boites de cartons empilées et trouées de façon à faire un labyrinthe

Un truc dont j'ai entendu parler mais que je n'ai jamais essayé, c'est la pêche.
Le principe, planquer au fond d'un bol ou un autre récipient rempli de plus ou moins d'eau quelque chose d'alléchant :)
Suivant la hauteur d'eau, le rat rattrapera la nourriture avec ses pattes, ou plongera carrément la tête dedans.
Je conseillerais d'éviter ce jeu en plein hiver, par contre en été, c'est un trés bon moyen de rafraichir son ratounet, et surtout de surveiller...
Un accident est vite arrivé et j'aurais peur d'une noyade...
Un jeu à essayer quelque part ou rien ne craint, parce que ça mets de l'eau partout, et le rat courra probablement jusqu'à sa cage en n'épargnant rien au passage :)

Ou donc installer un rat ???

Ils sont mignons, les petits bébés rats dans les animaleries, non ?
On les imagine bien dans des cages à hamsters, avec des tubes, des roues, des petites maisons... En plus c'est dans les prix les moins chers, et c'est ce que les vendeurs vous ont proposés...
NON ! grossiere erreur dans laquelle on est presque tous tombés au début :-) Heureusement que le NEt est là ;) !
Il n'est envisageable de prendre une petite cage à souris/hamsterque si vous n'avez qu'un seul rat, que vous le sortez 1h sur 24, et encore...Par contre ca peut servir de cage de secours, de maladie, de transport...

Un rat en pleine forme a besoin d'espace, de barreaux auxquels grimper, et de coins privés et variés pour dormir tranquillement...

Les cages à hamsters ou souris ont souvent des tubes dans lesquels le rat ne passera plus dès qu'il aura 3 mois, les petites maisons ne seront plus utilisables, et tous les autres accessoires tels que la roue aussi...
Il faut mieux prendre dés le départ une cage plus grande, certes plus chère, mais qui au moins n'aura pas besoin d'être changé au passage à l'age adulte du rat. Elles peuvent néanmoins être intéressantes en tant que cages à malades, pour leur petite taille.
Suivant les dimensiions, utilisables our 1 à deux rats maximum.
Les cages à octodons & à écureuils ne sont pas trop mal niveau dimensions, barreaux et espace... Suivant leurs dimensions, on peut mettre de 2 à 4 rats.
Vérifiez tout de même que des portes soient disposés sur toutes les faces de la cage et que ce ne soit pas des portes coulissantes vers le haut, d'une facilité ratounesque à ouvrir... Si c'en est, prévoyez du fil de fer galvanisé pour jardinier pour fermer les portes, ou un petit verrou.
Les cages à lapins et à cochons d'Indesont chouettes aussi, mais en général les barreaux sont assez espacés pour que les jeunes rats puissent s'en échapper.
Et ce format là vous réduira pour pouvoir faire des étages à vos rats, surtout si il y a un dessus en plastique.
Elles font de trés bonnes cages de maternité.
Les cages à chinchillas ont le même défaut, barreaux trop espacés pour pouvoir contenir de jeunes rats ou des femelles,, elles sont trés chères en plus ...
Même défaut pour la majorité des cages à furets, même si l'espace est idéal et les accessoires adaptés.
Elles commencent à être bien adaptés aux rats, certaines étant même faites spécialement pour eux, comme certains modèles Ferplast, qui commencent à disposer d'étages et de tuyaux.
Dans un autre genre les aquariums et les cages à parois plastiques sont envisageables.
Ca protége des projections de litiére, et des courants d'air. Mais là, attention au soleil !
Et puis l'aération de la cage est importante, dans un aquarium si vous avez beaucoup de rats l'air va vite être vicié et ne se renouvelera pas vite... C'est pour ça que l'aquarium doit seulement être envisagé comme solution de secours, ou comme cage de repos pour malades. Les cages en plexyglass font de trés bonnes cages de maternité.

Les volières à oiseaux sont trés grandes, trés intéressantes, mais souvent hors de prix pour les amateurs de rats ...
Le bac coulissant est un avantage, même si il n'est pas assez profond.
Suivant les modèles, les portes sont plus ou moins grandes, mais c'est trés agréable d'avoir la porte à hauteur d'homme pour sortir ses rats.

Les cages à oiseaux normales ont souvent le défaut d'avoir des portes coulissantes vers le haut comme celles pour écureuils, qu'il faudra condamner, car un rat apprend trés vite à les ouvrir...
En plus leurs fonds sont souvent peu profonds, même si le système de tiroir est pratique pour nettoyer le bac...

Vous voyez donc que trouver une bonne cage pour les rats est une tâche difficile... Vous vous apercevrez des défauts et des qualités des cages à l'usage :-)

Avant d'acheter une cage, quelle qu'elle soit, vérifiez qu'elle est pratique à laver, puisque c'est dans cette partie qu'on s'investit le plus en, tant qu'humain :), puisque le nettoyage des cages est la corvée la plus pénible qu'il existe, autant que ce soit facile et rapide :-) :
Etages facilement amovibles et remettables, possibilité d'ajout d'étages, bac passant dans l'évier, la douche ou la baignoire, tiroir assez profond, portes assez grandes pour passer la main et l'éponge, matériaux pratiques, non absorbants, qui ne s'oxydent pas trop vite à l'urine de rats...

Beaucoup d'amateurs de rats se mettent maintenant à faire leurs cages eux même, voyez en bas de page quelques idées pour bricoler des chouettes cages.

Entretenir vos cages

Tout d'abord, le ménage régulier des cages aide non seulement à la bonne qualité de vie de vos rats, la votre, mais aussi à garder une cage utilisable plus longtemps.

Tous les produits ménagers sont utilisables, à condition de toujours bien rincer et sécher les cages.
La javel, par exemple, peut trés bien être utilisé sans problème, si c'est bien rincé.

Un grand nettoyage et désinfection régulièrs aide même tout particulièrement à combattre les problèmes d'odeur, mais aussi d'infections et de santé chez le rat, et est recommandé pour votre hygiène de vie (même si sachez qu'un chien ou qu'un chat transporte plus de germes qu'un rat :-))

Pour les petits nettoyages, surfaces ou barreaux, pensez aux lingettes détergentes qui sont souvent antibactériennes, mais pensez aussi à passer un linge humide ensuite pour retirer l'excés de produit.

Le vinaigre est couramment utilisé pour nettoyer et désodoriser les cages, et plus encore si elles sont métalliques, si celles ci ont pris une odeur désagréable.

Il est inutile de trop parfumer ses cages avec des produits trés odorants, car vous verrez d'une que vous serez trés vite dégoutés de sentir cette odeur, mais ca peut aussi jouer sur la santé de votre rat, plus précisément sa santé respiratoire.

Si votre cage commence à rouiller, il faut d'abord gratter la rouille et si possible tout le vernis qui recouvre les barreaux grâce à une brosse métallique et du papier de verre.
Appliquez un antirouille, laisser sécher, puis appliquer une peinture pour voiture. Il existe aussi des petintures anti-rouille.
Toujours bien bien laissez sécher avant de la remettre en usage.

Vous avez beaucoup de rats ? Pensez aux détergents industriels spécialisés dans l'hygiène animale, que vous pourrez par exemple, à votre vétérinaire de commander pour vous. Il en existe des trés bien (bossant en clinique vétérinaire, je les emploie souvent :)) qui sont bactéricides, virucides, insecticides, et neutraliseurs d'odeurs...

a base : le mélange de graines

Le principe ? Une alimentation saine et variée
Une base de graines et de céréales est essentielle, mélanges commerciaux, ou faits maison, ou bouchons.

Les blocks ou bouchons sont la nourriture donnée aux rats de laboratoires.
C'est la meilleure nourriture adaptée aux rats, mais c'est évident que ils trouvent ça un peu monotone et feront la fine bouche.
Il suffit de leur donner des restes de repas et des friandises à coté, et la variété est respectée.

Ce qu'il faut savoir si vous leur donnez un mélange, c'est que les rats ont besoin d'un petit peu plus de protéines que les hamsters, et les mélanges lapins et cobayes ne sont absolument pas adaptés tels quels.
Les mélanges Hamsters contiennent souvent trop de graines de tournesol et de cacahuètes, dont les rats sont friands, mais qui sont trop riches.
Les mélanges Lapins, Cobayes, sont composé de beaucoup de granulés, les rats n'aiment pas ça, le mélange contient trop peu de protéines et de lipides.
Et une teneur trop riche en protéines leur causera des problèmes de peau, irritations, poil terne et rêche...
Si vous trouvez un mélange spécial rat, tant mieux ! Sinon complémentez en protéines (croquettes), en gras (tournesol), en blé.. suivant le mélange de base que vous aurez choisi.

On peut remédier aux teneurs trop hautes ou trop basses en faisant ses propres mélanges, en achetant un mélange commercial pour hamster, et en y rajoutant des pâtes crues, un peu de croquettes pour chats, du blé, du muesli sans sucre...
Le tout est d'avoir un mélange dont les rats mangent tout, sans qu'il y ait de gaspillage ou de tri ( vous n'avez pas remarqué que les rats mangent d'abord le meilleur et ne mangent le reste que quand ils n'ont plus le choix ? )

Pour ma part, avec la colonie que j'ai à nourrir, je fais mon propre mélange et je fais d'énormes économies.
Ma recette approximative pour 10 kilos : 5 kg de mélange à pigeon, 1kg de riz souflé, 1kg de coquillettes crues, 2kgs de croquettes pour chats, 1kg de graines de tournesol.

Au final le kilo me coute entre 50 et 70 cents suivant les marques que j'ai trouvé. Et mes animaux vont trés bien, ni trop gros ni trop maigres, pas de problèmes de digestibilité et rien ne reste dans les gamelles.

Rations et quantités

Pour les rations, personnellement le soir je remplis un bol de mélange, quand c'est vide, je lave et je remplis de nouveau le bol.
Le tout est de savoir ne pas trop remplir le bol ou la gamelle, pour qu'il y en ai juste assez pour un jour/une nuit ... Sinon la gamelle se remplit vite de litière sale et ca gache tout ce qui restait dedans.

Pour les produits périssables (voir rubrique suivante ), n'en donnez pas trop à la fois, coupez leur des bouts adaptés à leur taille et leurs pattes, ca évitera qu'ils transportent des gros bouts partout et les laissent pourrir dans un coin de la cage...
Si ce n'est pas mangé dans la nuit ni en 3/4 heures, changez, ca pourrit vite, ça s'oxyde, ca peut même devenir toxique et surtout, ca attire les mouches... Ceci est valable particulièrement en été où la chaleur gâte vite les aliments.

Pour la gamelle essayez de trouver quelque chose qui ne soit pas en plastique pour qu'ils ne le rongent pas, quelque chose d'assez stable et d'assez lourd, car les rats se perchent souvent sur le bord pour manger.
Un ramequin à compote, une petite soucoupe creuse peut faire l'affaire, sinon vous devriez pouvoir trouver des bols spéciaux en animalerie. Si vous préférez, donnez leur un pot de yaourt (crème dessert, îles flottantes...) en plastique ou en verre, ils se chargeront de faire la vaisselle d'abord, puis ca vous resservira ensuite pour le remplir de graines. Ils pourront le ronger à loisir, sans que ça vous oblige de racheter un bol (ou alors, vous racheterez des crèmes dessert, mais est-ce vraiment si grave ? ;-D)

Vous pouvez aussi acheter une mangeoire à canaris, et l'accrocher à la cage si celle ci comporte des barreaux. Il existe maintenant des mangeoires avec une réserve de graines.

Il est évident qu'il faut leur procurer une variété alimentaire, certes un mélange c'est varié, mais ils en ont vite marre si c'est leur seule nourriture...

Les restes des repas, c'est le grand luxe, ca permet de varier la nouriture sans grand frais...
Essayez les pâtes, cuites ou crues, le blé cuit, le couscous, les mueslis de petit-déjeuner (les Jordans en général sont bien car ne contiennent pas de sucre rajouté, sinon Mixepi de Cereal est un bon mélange, 5 céréales et pas de sucre ), le riz cuit...

Toutes les viandes sont possibles crues ou cuites, le poulet, le poisson et les fruits de mer (cuits)
Des os les aideront à faire leurs dents ( côtes de porc, os de poulets... ) en leur faisant plaisir. Pas d'inquiétude, les bouches de rats sont spécialement formées pour ne pas être blessées par des éclats d'os ou autres.

Les crêmes dessert et flans , ils adorent, mais ça a tendance à leur donner la diarrhée comme tous les produits laitiers en général, sauf le yaourt qui à petites doses est trés bon pour leur flore intestinale.
Vous remarquerez d'ailleurs que le fromage est apprécié par les rats, mais sans plus, ce n'est pas leur aliment préféré comme on aurait pu le croire... Ils n'aiment pas, en général, les fromages qui sentent forts, le gruyère lui-même qu'en petites quantités...

Les aliments à base de soja, lait de soja, tofu, etc, sont intéressants par leur qualité nutritionelle ( phosphore, calcium, protéines végétales) et leur bonne digestion, mais même conseil que pour les croquettes à chats ou chiens, c'est trés riche en protéines, variez et ne donnez pas que ça...

Dans les aliments que nous consommons, il en est certains qu'il vaut mieux éviter pour nos rats, j'y viens dans une rubrique suivante...

 


Il est évident qu'il faut leur procurer une variété alimentaire, certes un mélange c'est varié, mais ils en ont vite marre si c'est leur seule nourriture...

Les restes des repas, c'est le grand luxe, ca permet de varier la nouriture sans grand frais...
Essayez les pâtes, cuites ou crues, le blé cuit, le couscous, les mueslis de petit-déjeuner (les Jordans en général sont bien car ne contiennent pas de sucre rajouté, sinon Mixepi de Cereal est un bon mélange, 5 céréales et pas de sucre ), le riz cuit...

Toutes les viandes sont possibles crues ou cuites, le poulet, le poisson et les fruits de mer (cuits)
Des os les aideront à faire leurs dents ( côtes de porc, os de poulets... ) en leur faisant plaisir. Pas d'inquiétude, les bouches de rats sont spécialement formées pour ne pas être blessées par des éclats d'os ou autres.

Les crêmes dessert et flans , ils adorent, mais ça a tendance à leur donner la diarrhée comme tous les produits laitiers en général, sauf le yaourt qui à petites doses est trés bon pour leur flore intestinale.
Vous remarquerez d'ailleurs que le fromage est apprécié par les rats, mais sans plus, ce n'est pas leur aliment préféré comme on aurait pu le croire... Ils n'aiment pas, en général, les fromages qui sentent forts, le gruyère lui-même qu'en petites quantités...

Les aliments à base de soja, lait de soja, tofu, etc, sont intéressants par leur qualité nutritionelle ( phosphore, calcium, protéines végétales) et leur bonne digestion, mais même conseil que pour les croquettes à chats ou chiens, c'est trés riche en protéines, variez et ne donnez pas que ça...

Dans les aliments que nous consommons, il en est certains qu'il vaut mieux éviter pour nos rats, j'y viens dans une rubrique suivante...

 


 


Rations et quantités

Pour les rations, personnellement le soir je remplis un bol de mélange, quand c'est vide, je lave et je remplis de nouveau le bol.
Le tout est de savoir ne pas trop remplir le bol ou la gamelle, pour qu'il y en ai juste assez pour un jour/une nuit ... Sinon la gamelle se remplit vite de litière sale et ca gache tout ce qui restait dedans.

Pour les produits périssables (voir rubrique suivante ), n'en donnez pas trop à la fois, coupez leur des bouts adaptés à leur taille et leurs pattes, ca évitera qu'ils transportent des gros bouts partout et les laissent pourrir dans un coin de la cage...
Si ce n'est pas mangé dans la nuit ni en 3/4 heures, changez, ca pourrit vite, ça s'oxyde, ca peut même devenir toxique et surtout, ca attire les mouches... Ceci est valable particulièrement en été où la chaleur gâte vite les aliments.

Pour la gamelle essayez de trouver quelque chose qui ne soit pas en plastique pour qu'ils ne le rongent pas, quelque chose d'assez stable et d'assez lourd, car les rats se perchent souvent sur le bord pour manger.
Un ramequin à compote, une petite soucoupe creuse peut faire l'affaire, sinon vous devriez pouvoir trouver des bols spéciaux en animalerie. Si vous préférez, donnez leur un pot de yaourt (crème dessert, îles flottantes...) en plastique ou en verre, ils se chargeront de faire la vaisselle d'abord, puis ca vous resservira ensuite pour le remplir de graines. Ils pourront le ronger à loisir, sans que ça vous oblige de racheter un bol (ou alors, vous racheterez des crèmes dessert, mais est-ce vraiment si grave ? ;-D)

Vous pouvez aussi acheter une mangeoire à canaris, et l'accrocher à la cage si celle ci comporte des barreaux. Il existe maintenant des mangeoires avec une réserve de graines.

 


 


Ou donc installer un rat ???

Ils sont mignons, les petits bébés rats dans les animaleries, non ?
On les imagine bien dans des cages à hamsters, avec des tubes, des roues, des petites maisons... En plus c'est dans les prix les moins chers, et c'est ce que les vendeurs vous ont proposés...
NON ! grossiere erreur dans laquelle on est presque tous tombés au début :-) Heureusement que le NEt est là ;) !
Il n'est envisageable de prendre une petite cage à souris/hamsterque si vous n'avez qu'un seul rat, que vous le sortez 1h sur 24, et encore...Par contre ca peut servir de cage de secours, de maladie, de transport...

Un rat en pleine forme a besoin d'espace, de barreaux auxquels grimper, et de coins privés et variés pour dormir tranquillement...

Les cages à hamsters ou souris ont souvent des tubes dans lesquels le rat ne passera plus dès qu'il aura 3 mois, les petites maisons ne seront plus utilisables, et tous les autres accessoires tels que la roue aussi...
Il faut mieux prendre dés le départ une cage plus grande, certes plus chère, mais qui au moins n'aura pas besoin d'être changé au passage à l'age adulte du rat. Elles peuvent néanmoins être intéressantes en tant que cages à malades, pour leur petite taille.
Suivant les dimensiions, utilisables our 1 à deux rats maximum.
Les cages à octodons & à écureuils ne sont pas trop mal niveau dimensions, barreaux et espace... Suivant leurs dimensions, on peut mettre de 2 à 4 rats.
Vérifiez tout de même que des portes soient disposés sur toutes les faces de la cage et que ce ne soit pas des portes coulissantes vers le haut, d'une facilité ratounesque à ouvrir... Si c'en est, prévoyez du fil de fer galvanisé pour jardinier pour fermer les portes, ou un petit verrou.
Les cages à lapins et à cochons d'Indesont chouettes aussi, mais en général les barreaux sont assez espacés pour que les jeunes rats puissent s'en échapper.
Et ce format là vous réduira pour pouvoir faire des étages à vos rats, surtout si il y a un dessus en plastique.
Elles font de trés bonnes cages de maternité.
Les cages à chinchillas ont le même défaut, barreaux trop espacés pour pouvoir contenir de jeunes rats ou des femelles,, elles sont trés chères en plus ...
Même défaut pour la majorité des cages à furets, même si l'espace est idéal et les accessoires adaptés.
Elles commencent à être bien adaptés aux rats, certaines étant même faites spécialement pour eux, comme certains modèles Ferplast, qui commencent à disposer d'étages et de tuyaux.
Dans un autre genre les aquariums et les cages à parois plastiques sont envisageables.
Ca protége des projections de litiére, et des courants d'air. Mais là, attention au soleil !
Et puis l'aération de la cage est importante, dans un aquarium si vous avez beaucoup de rats l'air va vite être vicié et ne se renouvelera pas vite... C'est pour ça que l'aquarium doit seulement être envisagé comme solution de secours, ou comme cage de repos pour malades. Les cages en plexyglass font de trés bonnes cages de maternité.

Les volières à oiseaux sont trés grandes, trés intéressantes, mais souvent hors de prix pour les amateurs de rats ...
Le bac coulissant est un avantage, même si il n'est pas assez profond.
Suivant les modèles, les portes sont plus ou moins grandes, mais c'est trés agréable d'avoir la porte à hauteur d'homme pour sortir ses rats.

Les cages à oiseaux normales ont souvent le défaut d'avoir des portes coulissantes vers le haut comme celles pour écureuils, qu'il faudra condamner, car un rat apprend trés vite à les ouvrir...
En plus leurs fonds sont souvent peu profonds, même si le système de tiroir est pratique pour nettoyer le bac...

Vous voyez donc que trouver une bonne cage pour les rats est une tâche difficile... Vous vous apercevrez des défauts et des qualités des cages à l'usage :-)

Avant d'acheter une cage, quelle qu'elle soit, vérifiez qu'elle est pratique à laver, puisque c'est dans cette partie qu'on s'investit le plus en, tant qu'humain :), puisque le nettoyage des cages est la corvée la plus pénible qu'il existe, autant que ce soit facile et rapide :-) :
Etages facilement amovibles et remettables, possibilité d'ajout d'étages, bac passant dans l'évier, la douche ou la baignoire, tiroir assez profond, portes assez grandes pour passer la main et l'éponge, matériaux pratiques, non absorbants, qui ne s'oxydent pas trop vite à l'urine de rats...

Beaucoup d'amateurs de rats se mettent maintenant à faire leurs cages eux même, voyez en bas de page quelques idées pour bricoler des chouettes cages.

Les interdits & produits toxiques

Si vous avez des rats mâles , évitez le jus d'orange et les agrumes qui sont nocifs pour les reins des rats mâles à cause d'une molécule (la d-limonene), présente aussi dans le citron et certaines huiles essentielles, qui leur causent des cancers.
Pour trouver plus d'infos sur cette molécule, pensez à Google

Pas de beurre de cacahuètes !!!! Ils adorent, mais la texture est trop collante et pateuse, et il est souvent arrivé qu'un rat s'étouffe en ayant trop de pâte dans la bouche, et ne pouvant plus respirer. Et en plus, c'est trop gras et trop sucré, pour eux comme pour nous ;-)

Le chocolat est à éviter lorsqu'il est noir et/ou donné souvent et/ou en grandes quantités
Un bout de BN au chocolat ne fera rien à votre rat, mais ca n'est pas une friandise à donner régulièrement de toute façon. Plus d'infos plus bas sur cette page.

Dans les boissons, il est impératif que vous ne laissiez pas votre rat boire de l'alcool ni des boissons gazeuses...
Les rats ne peuvent pas vomir ( comprendre : dès que c'est passé dans l'estomac ca ne ressort pas), ils n'ont pas les possibilités physiques pour le faire, leur oesophage ne leur permet pas le trajet inverse des aliments. Donc, si votre rat s'intoxique à l'alcool, il est fort probable qu'il sombre dans un coma éthylique, et eventuellement en meurt.

Pour la même raison, les boissons gazeuses sont à proscrire, et de toute façon les sodas en général sont trop forts en sucre ou édulcorants chimiques.

Il est évident que tout produit dangereux pour nous l'est aussi pour les rats (anti-mites, eau de javel, produits d'entretiens ...)

Il peut aussi arriver que votre rat ronge des crayons feutres ou de couleurs : si ils sont pour enfants, ils sont sans danger, si ce sont des crayons "pour adultes" renseignez vous pour savoir si leur encre est toxique.

Les produits de maquillages sont généralement inoffensifs aussi, tout ce qu'ils risquent c'est une bonne diarrhée, mais rangez quand même précieusement vos sticks déodorants ou vos pots de crème...

Tous bois traité, vernis ou peint est potentiellement toxique.

De toute façon au moindre doute, un coup de fil à votre vétérinaire, votre docteur, ou le centre anti-poison de votre région devrait régler l'affaire ...

ourquoi vouloir faire de la reproduction ?

Il est nettement plus facile de vous expliquer pourquoi ne PAS en faire ...

Premièrement, il faut savoir que ce n'est pas sans danger, et que toute reproduction doit etre faite en sachant que la femelle risque de mourir, d'une fausse couche, d'un problème à l'accouchement, ou d'un affaiblissement post-natal.
Donc choisir sa rate préférée, sa plus belle rate, etc... l'expose à un risque non négligeable. C'est beau la reproduction, mais c'est aussi pouvoir assumer le risque pris.

Deuxièmement, il ne faut pas s'attendre à 2 ou 3 petits, mais plutot à une moyenne de 8/14.
Ca ne prend pas beaucoup de place quand c'est petit, mais ca grandit vite, ca demande de la place, du temps, de la nourriture, une fréquence de changement de cage multipliée par 5 pendant deux semaines...
Une armée de bébés

Enfin, il va vous falloir placer vos petits, et de préférence à des gens de confiance, ca demande de la recherche, du temps de l'engagement. Les amis vous ayant dit " Il n'y a pas de problèmes je te prendrais un petit " font souvent défaut à ce moment là.
Suivant la région que vous habitez, il y a plus ou moins de facilités à caser les petits, prévoyez si possible le moment du sevrage despetits avec un moment où vous aurez le temps de bouger et de vous déplacer pour éventuellement 'livrer' les petits.
Soyez conscient du fait que vous risquez de vous retrouver avec des petits sur les bras, si ce n'est que pour garder un ou deux petits de la portée, ca ne vaut pas le coup. Evidemment, si vous comptez les donner à une animalerie une fois sevrés, ca ne vous concerne pas...
Soyez aussi prévenus, les désistements de réservations sont trés nombreux, et il faut parfois avoir des nerfs assez solides pour ne pas s'énerver dans ce cas.

Mieux, soyez avertis que la "mode" est aux rats spéciaux, bleus, rex, dumbos, siamois, etc etc... Et à moins d'avoir réussi à trouver des reproducteurs ne venant pas de la même lignée si possible, et en connaissant leur patrimoine génétique, et avec un caractère adéquat et une santé de fer, il est rare d'arriver dès le départ à l'objectif voulu.
Prenez un peu de temps pour vous pencher sur de la génétique de base, qu'obtiendrez vous en faisant reproduire tel et tel rat ? Les bicolores ou unis agoutis et noirs auront beaucoup de mal à trouver un foyer, même en arguant d'une solidité que les rats spéciaux n'ont en général pas.

Il n'est envisageable de faire de la reproduction que si :

  • Vous pourrez assumer la garde d'au moins la moitié des petits
  • Vous pourrez assumer les éventuels frais de vétérinaire si il y avait le moindre problème ( accouchement difficile... )
  • Vous avez le temps de vous occuper de la mère pendant la gestation et des petits jusqu'au sevrage
  • Vous avez des rats en bonne santé et avec un bon caractère afin que les petits aient un bon patrimoine génétique

Illiad, rat aggressif, ne sera jamais reproduit Eh oui, dernière chose mais trés importante, un rat peureux et/ou agressif, même si il est merveilleusement beau, aura tendance à vous "produire" des petits pareils.
Ca n'est pas un mythe, il a été réellement constaté que même si les petits ne voient jamais le père, si le père a tendance à l'agressivité, les petits l'auront aussi.

Même chose au niveau de la santé, un rat malade ou ayant tendance aux tumeurs ou aux abcés n'est pas un bon reproducteur, il transmettra ses prédispositions à ses petits.

Certes, c'est une vision à long terme, et les petits vous les aurez fait adopté, et dans la portée il y en aura de trés chouettes... Mais le sérieux d'un élevage, même amateur, se joue sur le respect de tous ces paramètres, même si ils semblent lointains.
Si dans quelques années on voit des rats avec une meilleure longévité, une disposition aux tumeurs moins grande, des maladies chroniques moins fréquentes... ca sera du aux choix de chacun quand à ses reproductions. Et le contraire, moins joyeux, sera vrai aussi.

Alors, aurez vous le temps, les nerfs (parce que, vous demanderez à plusieures personnes, ça joue sur la solidité des nerfs, moi je termine lessivée et irritable ), l'argent, votre mobilité à consacrer à cette portée pour lui permettre d'être la plus solide et saine possible ?

Toujours motivés pour s'y lancer ?

Vous avez une chipie et/ou un gaspard (beaux, sains, costauds, gentils avec les autres rats comme avec les humains) et vous en voulez un deuxième exemplaire, et partager ce merveilleux caractère avec d'autres personnes.
Si vous n'avez qu'un seul des deux sexes nécessaires à la reproduction :-) je vous suggérerais de trouver quelqu'un dans votre région qui a le sexe complémentaire et qui est motivé par l'affaire. Pas comme quelqu'un qui m'a ecrit en me disant qu'il avait acheté un rat pour sa femelle et qu'il l'avait ensuite ramené à l'animalerie :-((
Bref... Mettez vous d'accord sur ce que vous allez faire de votre portée commune et zou, tentez l'aventure ...

Je me répète, mais c'est tellement vrai : il est trés trés trés courant que les amis disent " Oui, bien sur que j'en prendrais 1/2 petit/s..." Et il est encore plus courant que les parents de ces amis ne soient pas au courant, ou que les amis se desistent tout seuls...
Passez des annonces sur le Net, dans votre supermarchés, dans votre boulangerie, dans votre journal d'annonces locales ...

Résumé des chiffres à savoir

20 à 24 jours Durée de la gestation de la rate
7 à 13 Nombre moyen de petits dans une portée
1 mois révolu Age moyen de sevrage (laisser les petits plus longtemps si possible)
5/6 semaines Age -minimum- idéal d'adoption
5/6 et 7/8 semaines Maturité sexuelle moyenne chez la femelle et chez le mâle
3/4 mois Age moyen de l'adolescence
8/10 mois Passage à l'âge adulte
Fin de la croissance osseuse
1 an Pas de première portée pour une rate passé cet âge
18 mois Ménopause théorique
Surveillance accrue d'apparition de tumeurs mammaires

La naissance des ratouilles

Typiquement, le jour de l'accouchement, le nid est fait et la femelle ne le quitte que rarement, mais ça dépend largement des femelles. Chez moi, j'ai toujours compté un maximum de 12heures entre la fabrication du nid et la naissance des petits.

Siloe, fatiguée Juste avant l'accouchement vous verrez la femelle s'étirer de tout son long, avoir des tremblements le long des flancs, bailler, et se lécher les parties génitales. Un écoulement rosâtre à verdatre (les eaux = liquide amniotique en majorité) va apparaitre et la femelle devrait aller faire ses petits dans le nid, ou les faire ailleurs, et les amener dans le nid aprés.

Surveillez (soyez présent si possible, même si les bébés naissent trés souvent dans la nuit ou tôt le matin) que la femelle s'en sort toute seule. Pour vous donner une idée, une fois que le nid a été fait il est normal de voir le premier bébé apparaitre dans la douzaine d'heures qui va suivre.
Si vraiment ca commence à être trop long (toujours pas de bébés 12h aprés le premier saignement) appelez votre vétérinaire. Pareil, si elle commence à perdre vraiment beaucoup beaucoup de sang...
Alors si la rate saigne et que rien n'est là une douzaine d'heures plus tard, prévoyez un petit coup de fil. Et une fois que le premier est né, tout devrait être fini en 2/3h maximum.
Muscade de chez Ratlala, fiancée de Next, en train d'accoucher

Il est possible de sauver la mère par une opération. Pas question d'attend

Lire la suite

cochon dinde(suite)


A SAVOIR :
LA VITAMINE C

Le cobaye ne synth�tise pas la vitamine C, c'est � dire que son organisme ne la retient pas. Il est donc essentiel de lui fournir son ratio quotidien de vitamine C au risque de le voir d�p�rir (difficult�s locomotrices, infections, perte de poids) et finalement mourir en quelques jours. Pour que l'apport en vitamine C par des fruits ou l�gumes frais soit correct, il faut que ces derniers soit consomm�s assez rapidement. D'ailleurs, tout aliment non consomm� dans les heures suivant les repas doivent �tre jet�s pour maintenir une bonne hygi�ne de la cage.

 

Le foin : il en faut une grande quantit� journali�re. G�n�ralement, ils en raffolent.

Vous le trouverez dans les animaleries. Il doit �tre l�g�rement verd�tre et sentir bon. Il faut le mettre dans la mangeoire et faire d�passer quelques "touffes" � travers les barreaux. De cette fa�on, le cobaye pourra le grignoter sans que le foin ne se salisse.

La mangeoire doit �tre toujours pleine de foin.

Prix approximatif : 2.29 � (15 F). Dur�e d'un sac : environ 1 mois.


Les granules : ils en existent de plusieurs marques et de diff�rente composition.

Les granules pour cochon d�inde se composent de vitamine C (dose quotidienne n�cessaire � leur organisme), de c�r�ales, de soja, de luzerne, etc ... bref, de tous les �l�ments pour un repas �quilibr� et complet n�cessaire � l'organisme du cobaye : source d'�nergie, prot�ines, acides gras, �l�ments min�raux et vitamines.

Le mieux, ce sont des granules toutes identiques issues d'un broyage des �l�ments puis recompos�es. De cette fa�on le cobaye ne fera pas le tri entre les aliments qu'il aime le plus et son repas sera vraiment �quilibr� et complet.

Lors de l�achat, demander au vendeur avec quelles granules l��leveur les a nourri. Il vaudra mieux prendre ces granules l�, car les cochons d�inde y sont habitu�s et il y aura moins de risque de probl�mes intestinaux. Le choc du "changement de maison" sera aussi att�nu� par le fait que la nourriture sera la m�me.

 

Les doses : Deux repas par jour, toujours aux m�mes heures. Pour 1 cobaye, il faut donner environ 2 cuiller�es � soupe de granules � chaque repas.

Prix approximatif : 4.58 � (30 F). Dur�e d'un paquet : environ 1 mois.

 

 

L�alimentation occasionnelle : briser la routine

De temps � temps, on peut donner, en compl�ment de sa ration de granules et de foin, divers aliments frais pour varier la nourriture du cobaye. Il n'y a pas vraiment de r�gles � suivre : on peut lui donner un petit morceau de fruit ou l�gume ou autre (attention, jamais entier !) tous les jours ou tous les 2 jours environ, histoire de casser la routine et pour lui faire plaisir. Ici, �a sera � vous de voir ... Mais n'oubliez pas que �a ne doit pas devenir une nourriture quotidienne et r�guli�re ... Cela doit rester occasionnel car le transit intestinal du cobaye est fragile (le cobaye met 2 jours pour �liminer un repas ! ...)

NE PAS DONNER DES ALIMENTS TROP FRAIS (SORTIS DU REFRIGERATEUR)

Il est difficile de r�pertorier quel aliment est plus ou moins dangereux pour le cobaye. Ici, nous ferons la synth�se des aliments qui sont s�r de ne faire aucun mal � votre cobaye et ceux qu'il faut absolument �viter !.

 

Des aliments frais

Lorsque vous donnez des aliments frais, n�oubliez pas de bien les nettoyer car la peau des l�gumes contient des bact�ries tr�s n�fastes pour les cochons d�inde. Ne pas oublier aussi de bien les essuyer.
C'EST BON POUR LUI

Les fruits : la pomme, la banane, la poire, la fraise, le melon, le kiwi (forte teneur en vitamine C), la mirabelle, l'abricot, le raisin, l'orange.

Les l�gumes : carotte, betterave, brocoli, concombre, endive, poivron, chou-rave, c�leri, �pinard, tomate, ma�s doux.

La verdure : l'herbe, le tussilage, la pr�le, le mouron blanc, l'achill�e, la consoude, l'heracleum, le plantain, la luzerne, les orties, le tr�fle, le sainfoin, le chiendent, le pissenlit, l'oseille.

Autres : Du pain sec, des biscottes.


Les prot�ines : Elles proviennent principalement des c�r�ales, carottes et
l�gumes verts. Les prot�ines servent pour une meilleure cicatrisation et
reconstruction des tissus corporels.

En r�gle g�n�rale, �viter de donner d'autres aliments que ceux nomm� ci dessus. Ceci vous �vitera de mauvaises surprises ...

Enfin, il faut �viter � tout prix les aliments suivant car ils risquent d'entra�ner de plus ou moins graves probl�mes intestinaux (ballonnements, diarrh�es, etc ...) et toxicologique.

CE N'EST PAS BON POUR LUI
Des carr�s de sucre et autres sucreries : tr�s mauvais pour ses dents et pour sa ligne.

�pluchures et germes de pommes de terre, Belladone, Foug�res (mortel), feuilles de choux, fleur de Chou, morelle, cytuse, fleur d'if, ail, oignons, haricots crus, colchique, cigu�.
Tous les aliments pour les autres animaux (hamster, oiseaux, chats, chiens, souris, etc ...).


Les n�tres raffolent des carottes et des bananes. Mais chaque cobaye � ses pr�f�rences et ses go�ts ...

Des friandises : Ce sont des aliments s�ch�s qui font le plaisir de nos compagnons.

Les friandises constituent une gourmandise. C'est un "cadeau" que vous pourrez offrir � votre cochon d'inde ...

On peut trouver des boites de pop-corn, des tiges de ma�s, etc ...

ATTENTION : NE PAS ABUSER DES FRIANDISES ! DANS LE DOUTE, VOUS POUVEZ MEME EVITER D'EN DONNER. EN EFFET CES PRODUITS INDUSTRIELS PEUVENT FAVORISER L'APPARITION DE MALADIES (CANCER, ETC ...).

Une tige de mais � accrocher aux barreaux de la cage. Les cobayes viendront le grignoter de temps en temps en guise de dessert ...

Un paquet de Pop-corn pour cobaye.

Prix approximatif : 2.29 � (15 F).

 

 

L'eau

L'eau est un �l�ment tr�s important dans l'alimentation du cobaye. Elle est vitale. Il faut toujours v�rifier qu'il ne manque pas d'eau.

Pr�f�rer de l�eau min�rale car elle est moins calcaire et plus saine.

Il ne faut pas leur donner de l�eau froide car celle-ci pourrait occasionner de la diarrh�e. Donc que de l�eau � temp�rature ambiante.

Il faut la mettre dans le distributeur d'eau pour qu'elle soit toujours propre.

Il faut mettre des gouttes de vitamines C dans l'eau pour augmenter l'apport en vitamines C (voir "vitamine C").

La vitamine C � verser dans l'eau se pr�sente en petit flacon. On en trouve dans les animaleries.

Il faut g�n�ralement en mettre une quinzaine de gouttes dans le distributeur d'eau tous les 2 ou 3 jours. L' eau min�rale (moins calcaire) ne d�gradera pas la vitamine C.

Prix approximatif : soit 4.58 � (30 F). Dur�e d'un flacon : environ 2 mois.

Les cochons d'inde sont des animaux très expressifs. Lorsqu'ils veulent quelque chose, il savent se faire comprendre. Joie, tristesse, excitation, énervement, comment décoder leur langage ?

 

LES CRIS

     Tout comme nous, les cochons d'inde s'expriment aussi par la voix.

     Ils poussent des petits cris distincts qui leurs permettent de se faire
comprendre. Ainsi, on peut en différencier de divers types :

Je suis content/je me sens bien ...
ronronnements, petits gloussements.
J'ai faim, je suis impatient, je suis excité ...
cris aigus (uniquement à l'attention des humains).
Je suis agacé ...
pleurs, gémissements.
Je discute ...
petits gloussements.
Je suis furieux ... 
claquements de dents.
Je suis en chaleur (male uniquement) ... 
bourdonnement, grognements.



LES DIFFERENTS COMPORTEMENTS

     Le cobaye étant très peureux et craintif, il restera timide durant de longues semaines avant de vous étonner par d'importants progrès dans la relation avec son maître. En effet, il y a peu de progrès durant plusieurs jours après son arrivée dans son nouveau foyer. Puis, un jour, d'un seul coup, son comportement change et il devient plus sociable. Cette transition est spectaculaire et imprévisible. Aussi, ne désespérez pas si les progrès de votre cobaye semblent inexistant. Un de ces jours, il va agréablement vous étonner !

     Vous apprendrez, par la suite, à reconnaître les besoins et les états d'âmes de votre petit compagnon. Pour vous aider, on peut différencier ses comportements en deux catégories :

 

 COMPORTEMENTS PLUTÔT POSITIFS

     Lorsque le cobaye est excité ou content, il arrive souvent qu'il saute sur place tel un zébulon ou qu'il fasse des cabrioles. Lors de sorties de la cage, il piaille tout en courant/marchant et sautille d'excitation et de joie.

     Après une bonne sieste, lorsqu'il est reposé ou s'il se sent bien, il s'étire de tout son long et baille.

     Quand on prend un cobaye dans ses bras pour le caresser, et lorsque qu'il se sent vraiment bien et en confiance, il se peut qu'il se laisse aller à lécher son maître pour lui signifier son affection. C'est quand même un comportement peu fréquent. Alors, si cela se produit, profitez bien du moment.

     Quelquefois, lorsqu'on le caresse, il "s'écrase" et s'étend de tout son long, ventre au sol. C'est un comportement typique de bien être.

    Le cobaye est un animal très affectueux qui ne supporte pas la solitude. Aussi, lorsqu'il a besoin d'affection, il se dresse sur ses pattes arrières et réclame votre attention à travers les barreaux de la cage en faisant le beau.

Il fait de même lorsqu'il a faim : il vient réclamer avec insistance sa nourriture !

     Le cobaye vit autant la nuit que le jour. Vous serez étonné de voir que son écuelle est vide en vous levant le matin ... et ne tarderez pas à entendre ses petits cris réclamant son petit déjeuner ! 

     Lorsqu'ils se reniflent, c'est pour identifier le sexe (notamment pour savoir si la femelle est en chaleur) ou pour savoir si le congénère est de la même bande (même portée).

Salut toi ! T'es une fille ou un  garçon ?

 

   COMPORTEMENTS PLUTÔT NÉGATIFS

     Quelquefois, surtout en été, vous remarquerez qu'il s'allonge de tout son long sur le sol de la cage ou qu'il se couche sur le flanc. Cela est un signe que notre petit ami souffre de la chaleur. En effet, les cobayes sont très sensibles à la chaleur et essayeront par tous les moyens de se rafraîchir ...

 

Il fait chaud !!!

 
    Lorsqu'il s'ennuie, il boit beaucoup et reste aussi allongé sur place sans bouger. Il peut cependant y avoir d'autres causes 

     Si votre cobaye mange ses excréments, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas grave. Il récupère de la vitamine B contenue dans ses crottes ...
Les cochons d'Inde ont un appareil digestif pas tellement différent ce celui que l'on trouve chez les bovins et autres ruminants. Au lieu de régurgiter la nourriture, ils expulsent des matières partiellement digérées, sous la forme de boulettes fécales molles, qui sont ensuite digérées et passent une seconde fois dans l'appareil digestif. C'est la coprophagie.

     Le cobaye, en tant que rongeur, risque de ronger un peu de tout (tapis, moquette, fourrure d'un autre cobaye, litière de la cage). Si ce comportement est excessif, cela signifie qu'il manque d'objets à ronger dans la cage ou qu'il s'ennuie

      Le cobaye étant un animal très peureux et craintif, il se réfugiera souvent au fond de sa cabane pour être en sécurité. Ainsi, à l'abri des regards, il pourra espionner son environnement par la fenêtre ou par la porte de son logis.

Il faut donc éviter de déplacer sa maison dans la cage ou s'amuser à la soulever à tout bout de champs car, alors, il ne se sentira plus en sécurité nulle part ...

     Il arrive quelquefois que le cobaye se sente menacé ou qu'il veuille protéger ses intérêts, notamment lors de la venue d'un nouveau compagnon dans la cage ...

Il redresse ou allonge sa tête, montre les dents, se dresse sur ses pattes arrières en faisant face à l'autre cobaye. Ce sont autant de signes distinctifs d'un comportement menaçant ou agressif.

Pour se protéger, il peut faire le mort, rester immobile ou fuir devant le danger. Ce dernier est le cas le plus fréquent, notamment lorsqu'on essaye de l'attraper ou de l'ennuyer (cela peut même aller jusqu'à la panique !).

     Si le cochon d'inde s'attaque sauvagement au grillage de la cage en le rongeant, cela signifie qu'il veut sortir de la cage (curiosité, flair d'une femelle pour un male ou désir de combat entre deux males) ou qu'il est impatient parce qu'il a faim.

Je veux sortir !

 

     On dit souvent que le cobaye ne mord pas ses maîtres. C'est vrai, il mord rarement pour attaquer ou pour se défendre. Cependant, tous les cobayes que nous avons eu, males et femelles confondus, n'hésitaient pas quelquefois à nous mordiller les bouts des doigts jusqu'à nous faire saigner ! Peut-être aiment-ils le goût de notre peau, est-ce un jeu pour eux ou tout simplement est-ce un signe d'affection ? En tout cas, gare à vos doigts si votre petit compagnon commence à les grignoter !

sa toilette

Les cobayes sont des animaux relativement propres. Ils font eux-même leur toilette en se nettoyant avec leurs pattes et leur langue. En fait, les odeurs éventuelles proviennent, essentiellement, plus de la cage (urines) que de ces petites boules de poils.

 

Le cobaye fait sa toilette ...
 

     Pour les cochons d'inde, le bain reste exceptionnel (1 ou 2 fois par an). D'ailleurs, ils n'aiment pas trop ça. Il est nécessaire après une maladie de peau ou des diarrhées qui ont salis le poil ou lorsque le poil est vraiment sale.

Le jour venu, vérifier que l'eau ne soit pas trop froide (une eau à 28°C / 30°C est recommandée). Utiliser un shampoing très doux pour bébé ou des produits spéciaux pour le bain des cobayes (surtout après une maladie de peau).

ATTENTION A NE PAS MOUILLER LA TETE DU COBAYE ! (ne pas mettre d'eau dans les oreilles et dans les yeux).

Bien rincer l'animal et le sécher avec une serviette éponge et ensuite avec un sèche cheveux (vérifier que l'air ne soit pas brûlant ...).

Le bain n'est pas tout. Il faut aussi prodiguer quelques autres soins au cobaye :

 

 

LE POIL

     Les brosser régulièrement, au moins 1 fois par semaine, tous les jours pour les cochons d'inde à poil long.

En fait, plus les poils sont longs, plus il faut les brosser souvent. Il vaut mieux l'habituer très jeune à ces séances de coiffure ... qu'il appréciera car, pour lui, se sont aussi des caresses, signe de votre affection.

 

Le brossage (image tirée du site "Le cochon d'inde ou cobaye").
 
 

 

 Il existe des poudres pour le lavage à sec des poils et pour le traitement des puces et autres parasites. On en trouve dans les animaleries.

 

 

 

 

LES ONGLES, LES GRIFFES, LES PATTES


Le cobaye peut s'user les griffes sur des pierres  ou autres objets rugueux de la cage, mais il faudra tôt ou tard les couper. Des griffes trop longues risquent de blesser le petit animal ou le gêner dans ses mouvements.

On peut amener le cochon d'inde chez le vétérinaire pour cette délicate manucure. Mais vous pouvez le faire vous même en prenant de grandes précautions pour ne pas le blesser.

De temps en temps, essayer de nettoyer aussi les pattes (surtout le dessous) pour éviter que des excréments ou autres saletés ne s'y collent et ne provoquent des infections.


Pour couper des griffes trop longues, un couple ongle traditionnel peut faire l'affaire ...


LA TECHNIQUE : (généreusement fourni par Sébastien Blanchon, webmaster du site 

Attention ! Ne pas couper trop à ras, vous lui blesseriez la chair qui est dans les griffes. Soyez particulièrement vigilant si votre compagnon a des griffes de couleur foncée car on ne voit pas la limite à ne pas dépasser. Si vous êtes réticent pour effectuer cette opération, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire.

 

                         LIMITE DE LA CHAIR

    ENDROIT OU IL FAUT COUPER

 

La technique pour couper des griffes trop longues ...

 

 

 

 

 

 

LES YEUX ET LES OREILLES

     S'il y a des croûtes dans les yeux, on peut les nettoyer avec un mouchoir en papier doux et humidifié avec de l'eau.

Pour les oreilles, il faut de temps en temps les inspecter pour voir s'il n'y a pas de croûtes ou de crasse (copeaux, poils, etc ...). Si c'est le cas, essayer de les nettoyer aussi avec un mouchoir en papier mais surtout pas de coton tige. Il existe des laits auriculaire vendus en animalerie pour le nettoyage des oreilles.

 

Des oreilles et des yeux propres ...

Souriresi vous suiver tous les conseils donner, votre petite boule de poil sera le plus heureux du monde!!

 

le lapin et le cochon dinde

La cohabitation avec l'homme:

Le lapin peut vite devenir un animal très attachant et un compagnon inestimable. La première règle d'or à suivre est de le respecter. N'oubliez pas qu'il s'agit d'un être vivant, capable d'émotions aussi diverses que la joie, la peur, la souffrance ou encore la jalousie.

La première étape d'une cohabitation fructueuse est d'établir une relation de confiance avec le lapin, comme avec n'importe quel individu d'ailleurs.

Quelques règles à respecter :

Ne brusquez pas le lapin. Le laisser prendre ses marques petit à petit, surtout les premiers jours.
Ne le prenez pas dans vos bras dès le premier jour. Il faut généralement beaucoup de temps et de confiance (et encore) pour qu'un lapin accepte de rester dans vos bras.
Ne faites pas de mouvements brusques qui pourraient l'effrayer.
Parlez-lui doucement.
Offrez-lui un coin à lui avec des jouets faciles.
Pour pouvoir le comprendre, il faut pouvoir d'abord décrypter son langage.


Un lapin peut vraiment devenir un merveilleux compagnon. Cela ne se fait pas en un jour. Il faut du temps et de la patience. Même un lapin agressif peut se transformer en un affectueux compagnon. Il suffit de lui montrer de l'amour et de l'affection.

Si, par hasard, vous adoptez un lapin agressif qui va même jusqu'à mordre, l'expérience montre qu'il peut se transformer en merveilleux compagnon. Aucun lapin n'est né avec des pulsions agressives. Il a acquis son comportement agressif, sûrement après une relation de maltraitance ou de négligence avec des humains. N'oubliez pas que la vie est faite de compromis. Il en va de même pour une relation avec votre partenaire qu'avec votre lapin.


La cohabitation avec d'autres lapins


Quelques principes généraux:

Contrairement à ce que l'on pense, l'organisation des lapins est très hiérarchique et il y a des dominants et des dominés.
Comme le montre très bien l'article de la "House Rabbit Society", les lapins sont des petits rois et des petites reines. Certains sont des tyrans, d'autres sont des monarques plus sages. Heureusement, vous n'avez qu'une reine ou qu'un seul roi...

Une reine s'attend à prendre les meilleurs friandises d'abord. Elle s'attend à ce que l'on s'écarte de son chemin (y compris vous...). Sinon, un petit coup de dent dans le popotin ou dans votre cheville vous le rappellera.

Un petit roi ne tolèrera pas la présence d'un autre mâle dominant et ses "sujets" doivent l'écouter. Il peut très bien courir après un autre lapin et l'obliger à rester dans un coin à attendre son bon vouloir. Il fera de même avec vous. Même s'il ne peut pas vous obliger à rester dans un coin, il vous fera sentir qu'il est le chef. S'il y a plusieurs femelles, le roi peut se choisir une "favorite" à qui il accordera certains égards.

Enfin, un roi ou une reine s'attend à certains égards de votre part. Il veut toute votre affection, au moment où il l'a décidé. Les caresses et les friandises sont un dû qui sont attribués au souverain avec son territoire...


Les mauvaises raisons pour prendre un compagnon:

- "Mon lapin s'ennuie seul toute la journée ". Le lapin n'a pas la même notion d'ennui que nous.
- "Je travaille et mon lapin reste toute la journée dans sa cage". Il est toujours possible d'offrir à votre lapin une semi-liberté. Nous travaillons toute la journée et nos lapins sont dehors dans un environnement que nous avons sécurisé. Ils rentrent le soir après le nettoyage de la cage pour passer la nuit confortablement dans leur petite maison, faire leur besoin dans leur boîte à litière, etc.
- "Ma lapine doit connaître les joies de la maternité". Ici aussi, les lapins ont une notion différente de nous des "joies" de la maternité. Aucune de nos lapines n'a eu des petits et aucune ne me paraît malheureuse.

Les questions à se poser


Quel est le caractère de mon lapin? Est-il affectueux? Défend-il son territoire contre les intrus? Est-il plutôt jaloux?
Quel est l'âge de mon lapin? Vers deux ou trois ans, la cohabitation va s'avérer plus difficile.
Ai-je la place nécessaire? Surtout, si cela ne se passe pas bien, est-ce que j'ai la place pour les séparer au moins pendant un moment?
Est-ce que j'ai les moyens financiers de prendre soin d'un autre lapin, surtout si celui-ci vient d'un refuge ou est adopté et a des problèmes de santé?
Est-ce que j'ai un(e) bunny-sitter pour les vacances?

Les combinaisons gagnantes?

Un mâle castré et une lapine
Deux lapines, de préférence castrées.
Deux mâles castrés, si un est dominant et l'autre dominé.

Une cohabitation avec un mâle non castré est (pratiquement) impossible. La clé de la cohabitation reste quand même la castration. Il vaut mieux attendre deux bonnes semaines avant de mettre les deux individus en contact pour permettre au petit opéré de se remettre complètement.


La procédure à suivre:

Pour mettre le plus de chance de votre côté, suivez ces quelques conseils:

- Mettre le petit nouveau en quarantaine pendant quelques temps. Cela permet d'éviter des catastrophes si le lapin est porteur d'une maladie contagieuses. Cela permet aussi au petit nouveau de s'habituer doucement à vous et à son nouvel environnement.
- Procédez aux premiers contacts. Le mieux est de choisir un endroit neutre (où votre premier lapin n'a pas habituellement accès et ne fait pas partie de son territoire). Mettre les cages en contacts, puis faire sortir alternativement les lapins.
On peut ensuite les libérer tous les deux dans la pièce en exerçant une étroite surveillance. Soyez prêt à intervenir si cela tourne au pugilat. Le fait d'être dans une pièce inconnue servira de diversion, mais ne vous attendez pas à un "love at first kiss". Les lapins devront établir une hiérarchie. Ca, c'est leur affaire, mais veillez à ce qu'ils ne se fassent pas mal.
Tâchez de montrer au lapin hôte qu'il conserve votre amour et votre attention. Caressez-le, parlez-lui, encouragez-le à accepter son nouveau compagnon.
La patience est le maître-mot. Ne précipitez pas les choses. Si cela ne se passe pas bien, attendez un peu. Recommencez les étapes ci-dessus. Si cela ne marche pas, séparez-les par un grillage pendant le temps qu'ils s'habituent l'un à l'autre. Ensuite enlevez la clôture. Ils seront déjà habitués l'un à l'autre et tellement curieux de voir ce qu'il y a de l'autre côté qu'ils penseront moins à se chamailler.
Il existe une autre stratégie, c'est de les faire partager une nouvelle expérience. Par exemple, les emmener tous deux en voiture suivi d'une séance commune dans une pièce inconnue. Le partage d'une expérience commune un peu stressante peut les amener à se rapprocher.
Si malgré toutes ces précautions, cela ne marche pas, il va falloir les séparer physiquement. Il faut y être préparé.


La cohabitation avec d'autres espèces

Il n'existe qu'une seule espèce avec laquelle le lapin s'entend très bien, le cochon d'inde. Ils partagent grosso modo le même rythme de vie, la même alimentation et le même environnement.

Ici, toutes les combinaisons sont possibles, sauf avec un mâle non castré, car il aura tendance à monter le cochon d'inde et à l'effrayer, voire le blesser.

Pour plus d'informations sur le cochon d'inde, consultez les sites spécialisés. Soyez attentif toutefois aux besoins spécifiques du cochon d'inde en vitamine C (beaucoup de fruits et légumes frais).

Pour les autres espèces, c'est à voir au cas par cas.

Il existe pas mal d'histoires de cohabitation réussie avec des chats et avec des chiens. Toutefois, le lapin reste un animal de proie pour ces espèces. Il ne faut donc jamais laisser le lapin seul avec un chien. En outre, le lapin tend à vouloir dominer le chat ou le chien qui en retour possède plus de puissance et de force. Soyez donc fort attentif.

le lapin en générale

Qu'est-ce qu'un lapin?

Avant de voir ce qu'est un lapin, voyons ce qu'il n'est pas.

Quelques idées reçues tout à fait erronées :

- Un lapin est comme une petite peluche
- Un lapin est un animal stupide sans personnalité.
- Un lapin est juste assez bon pour un enfant et complètement inintéressant pour un adulte.
- Un lapin n'est pas adapté à la vie en appartement
- Un lapin n'est pas adapté à notre rythme de vie
- Un lapin, ce n'est pas comme un chat. Il est impossible d'avoir une relation avec un lapin comme on peut avoir une relation avec un chat.
Un lapin nain est et reste minuscule.

En réalité, le lapin n'est rien de tout cela.

Premier constat réel : le lapin est un animal paradoxal. Il se montre à la fois prudent et curieux. Il peut être réservé, mais aussi très affectueux. Il traverse des périodes d'activités intenses et des moments de paresse non moins intenses. Il est capable d'oublier sa timidité pour devenir dédaigneux, arrogants, jaloux ou agressifs.

Le lapin est bel et bien un animal doté d'une personnalité parfois forte (il n'est pas rare de voir un lapin essayer de dominer un chat ou un chien). C'est un animal social qui a besoin d'interaction avec les humains et avec ses congénères. Toutefois, cela ne va pas toujours sans mal.

Il est surtout actif le matin et le soir, ce qui le rend tout spécialement adapté à nos vies citadines où nous travaillons de la journée et consacrons notre temps aux animaux domestiques plutôt le soir.

Le lapin ne doit pas forcément vivre dehors. Il peut très bien vivre en appartement ou dans la maison, moyennant quelques précautions (Voir la rubrique Son habitat).
C'est toutefois un animal fragile, qui a besoin d'une alimentation simple, mais bien choisie (voir la rubrique Son Alimentation) et d'un minimum de soins.

Il existe différentes races de lapins. Les plus populaires sont les races naines. Toutefois, un lapin nain peut atteindre 3 à 3,5 kg et mesurer 50 à 60 cm de longueur.

L'adoption d'un lapin ne se fait pas à la légère.

Après avoir bien réfléchi et adopté votre petit lapin, il faut lui aménager une place dans votre maison.

Même si vous disposez d'une maison avec un jardin, il n'est pas vraiment recommander de laisser le lapin tout le temps à l'extérieur et le laisser parfois entrer à l'intérieur comme on le fait parfois avec de gros chiens. Il peut faire très froid dehors, il y a des prédateurs et le lapin est un animal sociable qui apprécie la compagnie.
Dans la maison ou l'appartement, il faut lui aménager un espace où il pourra s'ébattre en toute quiétude et en toute sécurité.

Les deux clés de cet habitat sûr sont probablement la cage et le "bunny proofing".

La cage

Même si le lapin est en liberté ou en semi-liberté, la cage restera un refuge pour ses moments d'intimité, le lieu des repas et enfin, les toilettes principales.

Type de cage:

Il vaut mieux éviter les cages en plexiglas qui ne sont pas assez ventilées et favorisent la prolifération des bactéries. Les cages les mieux adaptées comportent un fond en plastique (plus facile à nettoyer) et des barreaux métalliques recouverts de plastiques. La séparation des deux éléments s'avèrent très pratique pour le nettoyage.
La cage doit être suffisamment grande pour votre lapin. N'oubliez pas qu'il grandit vite et une cage d'environ 70 sur 40 cm s'avèrera vite trop petite pour un lapin de taille normale ou pour un croisé normal-nain.


Accessoires de la cage :

Un bol pour la nourriture, un biberon pour l'eau, un ratelier à foin, un emplacement pour les "toilettes" et une pierre à lécher constituent les meubles de la maison de votre lapin. Parfois, certains de ces accessoires sont vendus avec la cage (bol, biberon, ratelier à foin).


Emplacement de la cage :

Le lapin est très sensible aux courants d'air. Il faut donc placer la cage dans un endroit protégé (par exemple contre un mur)et éviter les radiateurs, les fenêtres, les lieux de passages fréquents, les baffles de la sono ou le meuble de la télévision.
Pour des raisons de confort et de santé, une température constante est importante (entre 18° et 21°). Il ne doit bien sûr pas être exposé directement au soleil, mais, comme nous tous, a besoin d'un minimum de luminosité.


La litière :

Il existe plusieurs types de litières : copeaux de bois (la plus vendue), litière pour chat, la paille, le mais et les granulés de paille compressée. A vous de voir celle qui convient le mieux à votre pinou. Attention tout de même aux copeaux qui génèrent beaucoup de poussière.

Généralement, le fond de la cage est garni de litière que l'on change au moins une fois par semaine.

Une variante consiste à garnir le fond de litière pour chat (plus absorbante) et de mettre par-dessus de la paille (pour le confort).

Au début, lorsque vous changez la litière, vous pouvez remettre quelques granulés usagés dans la nouvelle litière. Comme pour le chat, le lapin sentira son odeur et sera encouragé à faire ses besoins dans la boîte.

Lorsque vous sortez votre pinou de la cage, il a tendance à se "laisser aller" et à ne pas rentrer dans sa cage pour ses besoins.

Même pendant la période de chaleur où il a tendance à faire partout, il est toutefois possible de "canaliser" son exubérance. Utilisez une litière ou une boite en plastique avec un rebord d'environ 5 cm et placez-la à un endroit stratégique. En général, les lapins vont toujours aux mêmes endroits. Au besoin, encouragez le petit animal de la voix ou en laissant une petite partie de la litière utilisée de la veille afin qu'il reconnaisse ses toilettes

N'oubliez pas qu'il ne faut pas le frapper. Il ne comprendrait pas du tout la violence. Par contre, on peut dire un "non" ferme ou l'encourage avec une voix très douce et engageante.
Comme pour les humains ou pour les autres animaux dits "intelligents" (chats, chiens, dauphins), il est essentiel de développer une stratégie basée sur le succès et donc sur l'apprentissage par la récompense et l'encouragement. On peut commencer par poser plusieurs zones de litière dans la maison pour multiplier les chances de succès.



Le "bunny proofing" - Un environnement "à l'épreuve des lapins"

Techniquement parlant, le lapin n'est pas un rongeur, mais un lagomorphe. Toutefois, à des degrés divers, le lapin reste un rongeur invétéré. Il possède deux incisives supérieures et deux incisives inférieures et, croyez-moi, il sait s'en servir!

Pour éviter les accidents, surtout au début et lors de la maturité sexuelle, il est utile de suivre quelques conseils de "bunny proofing".

Protéger les câbles électriques avec des protège-câbles vendus dans le commerce. En plus, cela permet de regrouper les câbles de la télé ou de l'ordi. Finis les câbles qui traînent! Pensez aussi aux câbles téléphoniques. Sans danger pour votre lapin, mais parfois embêtants à refaire...
Mettez les plantes hors de portée du pinou. En plus de fournir un terrain de jeux idéal pour creuser, elles peuvent aussi s'avérer toxiques.
Meubles, surtout en bois, mais aussi en plastique, si, si. Soit il faut interdire l'accès aux meubles et donc à la pièce, soit il faut surveiller le pinou lorsqu'il est dans la pièce.
Dans le pire des cas, le lapin peut se révéler être un excellent détapisseur. Il va peut-être donc falloir protéger les murs avec des plaques de plexiglas ou des planches en bois naturel.

Le lapin est un animal curieux et joueur. Vous pouvez lui fournir un tas de jouets faciles et bon marché: panier en osier, jouets en bois naturel, fin de rouleau de papier WC. Cela fournira un excellent dérivatif pour ses petites envies de ronger.
Toute sorte de cartonnage et de papier (attention à l'encre toutefois) fournissent des activités amusantes. Il est possible de jouer avec le lapin.

Si votre budget vous le permet, vous pouvez aussi acheter un jouet pour animaux dans un magasin spécialisé. Petit tunnel, tente, petites boules avec ou sans grelots pourront aussi divertir votre lapin.

 

son alimentation


Que doit manger le lapin de compagnie qui vit à la maison?
Facile : de l'herbe ou, en son absence, du bon foin et des légumes.
On pourrait s'arrêter là sans avoir à ajouter quoi que ce soit.
Mais en réalité, il y a beaucoup de choses à dire car les lapins sont presque toujours alimentés de façon inadéquate et irrationnelle : pain sec, mélanges de graines, granulés, carroubes, maïs, fruits secs et mélanges à base de céréales.
Ce type d'alimentation, malgré qu'il soit très répandu, est totalement faux et cause malheureusement fréquemment des problèmes de santé graves et souvent irréversibles.
Comme le savent bien les vétérinaires qui s'occupent avec compétence des lapins "domestiques", la majorité des problèmes de santé de ces animaux est causée, directement ou indirectement, par une alimentation inappropriée. Ils pourraient être totalement prévenus en nourrissant correctement les animaux.

Les erreurs alimentaires commencent très tôt, dès l'arrivée du petit lapin au magasin où il sera vendu et où on lui donne une nourriture à base de graines et de céréales ; les erreurs continuent dans le nouveau foyer de l'animal, où pendant des années il sera alimenté d'une façon complètement insensée jusqu'au moment où il arrivera chez le vétérinaire avec la bouche totalement ravagée.
Si l'alimentation "traditionnelle", basée sur les mélanges de graines, les céréales et le pain sec est si mauvaise pour la santé, pourquoi alors continue-t-on de l'infliger aux lapins de compagnie?
Il y a différentes raisons:
Parfois il s'agit d'ignorance, au sens de "non connaissance": de vieux concepts, désormais démentis et considérés comme faux et dépassés, continuent de se perpétuer car les informations correctes manquent.
Les connaissances scientifiques au sujet de l'alimentation du lapin de compagnie ont avancé à pas de géant, mais elles n'en sont pas encore là où elles devraient et c'est ainsi que les notions erronées restent bien enracinées.
Une des principales raisons est certainement le côté pratique: pour le propriétaire il est sûrement plus facile d'acheter une boîte de granulés et d'en verser un peu dans une mangeoire que de préparer tous les jours une bonne salade mixte, propre et fraîche ou de devoir aller ramasser de l'herbe non polluée.
Les entreprises qui produisent les granulés ont évidemment beaucoup plus d'avantages à les vendre qu'à dire aux consommateurs que les aliments qu'ils fabriquent sont inutiles ou nuisibles !
Le vendeur de l'animalerie tire également plus d'avantages en vendant des boîtes de granulés qu'en envoyant le client chez le marchand de légumes !
Le seul qui n'en tire pas d'avantages dans l'histoire est le pauvre lapin.
Une dernière raison est que les dégâts les plus graves, causés par une alimentation erronée, ne se voient qu'après des mois voire des années : la perception du rapport cause à effet entre une mauvaise alimentation et la perte de santé du lapin passe inaperçue.
« Cela fait des années qu'il mange cela et il n'a jamais eu de problème", objectent fréquemment les propriétaires quand on leur explique que le gros abcès mandibulaire de leur lapin dépend d'un mauvais régime.
Le concept, naturel et élémentaire, que le lapin peut, et même doit, manger de l'herbe et des légumes frais est pour certains étonnant et hasardeux (« Mais comment cela ! On m'a dit que s'il mangeait de la salade, il en mourrait !!!!! »). Il vaut donc la peine d'examiner en détails la physiologie alimentaire du lapin afin d'effacer le moindre doute et de comprendre comment les choses se passent en réalité.
Le lapin, comme toute autre espèce vivante, a évolué pour s'adapter à son milieu naturel et c'est en observant les lapins sauvages et leur style de vie que nous pouvons apprécier cette adaptation.
Les lapins domestiques, même si un peu différents dans leur aspect, gardent intactes les caractéristiques physiologiques de leurs frères sauvages qui courent encore dans nos prés.
Le milieu naturel du lapin est constitué d'espaces verts à la lisière des forêts; il vit dans de profonds tunnels qu'il creuse avec ses pattes et où il s'abrite du froid et des prédateurs.
Il sort au crépuscule et à l'aube pour se nourrir, et il mange de l'herbe et des plantes.
En réalité, l'herbe considérée par de nombreuses personnes comme un danger mortel, est l'aliment naturel de cet animal, ce dont il a besoin, et son organisme est parfaitement apte à l'utiliser.
Les lapins sauvages vivent d'herbe, de bourgeons, de feuilles. En hiver, quand la nourriture est rare, ils peuvent survivre en mangeant l'écorce des arbres, l'herbe sèche, les feuilles mortes.
Ils ne mangent ni pain sec, ni graines de tournesol, ils ne broutent ni maïs ni bâtonnets de graines à la mêlasse.
Le lapin est un herbivore strict et non pas un granivore!
De nombreuses personnes me demandent alors pourquoi il est permis de vendre de la nourriture nuisible. La réponse est toute simple : la formulation de ces aliments est faite sur la base de ceux destinés aux lapins d'élevage (à viande) et donc selon la loi.
Les lapins d'élevage sont abattus avant qu'ils aient trois mois : ils n'ont même pas le temps de développer certaines pathologies.
Nous, nous espérons que nos lapins de compagnie vivent une vie longue (au moins 8 ans) et saine, ce qui n'est pas possible s'ils sont alimentés comme des lapins à viande

Les conséquences des erreurs alimentaires
sur la santé du lapin


Regardons maintenant comment la physiologie du lapin est adaptée à son alimentation naturelle et quelles sont les terribles conséquences d'un mauvais régime.
Commençons par les dents. Tout le monde sait que le lapin a de longues dents incisives faites pour ronger, qui poussent de façon continue pendant toute leur vie (comme les ongles) mais qui restent toujours à la même longueur puisqu'elles s'usent par la mastication.
Ce que peu de monde sait en revanche, c'est que le lapin a aussi des dents internes, qu'on appelle pour simplifier « molaires », et que ces dents poussent également de façon continue pendant toute la vie de l'animal (sauf altération grave qui en bloque la croissance).
Ce type de denture représente une parfaite adaptation à l'alimentation naturelle, un moyen pour compenser l'usure due à la mastication prolongée d'aliments abrasifs.
Il peut sembler étrange que l'herbe soit une substance abrasive. L'herbe contient à l'intérieur de ses cellules de microscopiques cristaux de silicium qui sont exposés lorsque la mastication casse les cellules.
Ces cristaux agissent sur la surface de la dent comme une lime et l'usent.
A cela s'ajoute le fait que l'herbe est un aliment relativement pauvre et que le lapin doit en manger une grande quantité pour se nourrir.
Cela signifie qu'il doit mâcher beaucoup: le lapin sauvage mâche durant de nombreuses heures par jour.
Le lapin domestique possède une denture parfaitement identique mais s'il est alimenté avec du pain, des graines, des céréales, des granulés,... il reçoit une alimentation très riche, énergétique et il lui suffit de peu pour sa rassasier.
Il mâche donc beaucoup moins, et le fait de devoir mâcher des aliments peu abrasifs fait que ses dents s'usent moins tout en continuant de pousser.
L'idée que le pain sec est bon pour les lapins puisque il « règle » la longueur des dents est une bêtise : non seulement le pain est un aliment tout à fait contre-nature pouvant causer de graves troubles digestifs, mais en plus il ne régule absolument rien.
Le pain brisé par les incisives et qui arrive dans la bouche, empâté de salive, a la même action abrasive sur les molaires qu'une cuillère de purée.
Revenons donc à nos molaires qui continuent de pousser même si elles ne sont pas usées.
Lorsque les surfaces de mastication des dents supérieures et celles des inférieures se touchent, comment font- elles pour pousser et continuer de s'allonger?
Si elles ne peuvent pas s'allonger dans la direction normale de la croissance, elles s'allongent où elles peuvent: c'est à dire dans la direction opposée, où se trouve la racine.
C'est ainsi que les racines des molaires devenues trop longues vont s'enfoncer dans l'orbite où se trouve le globe oculaire ou encore sortir des mandibules. Les conséquences pour le lapin sont dramatiques !
A tout cela s'ajoutent les graines, les céréales et le pain sec qui sont très pauvres en calcium, au contraire de l'herbe et de nombreux végétaux, ainsi qu'en vitamine D qui aide à absorber le calcium.
Le calcium fortifie les os ; s'il y a une carence en calcium, les os sont fragilisés en particulier les os du crâne, dans lequel les dents sont insérées et qui ne sont dès lors plus soutenues correctement.
Les dents ne tiennent plus très fermement dans leur alvéole et, avec la mastication, elles commencent à se déplacer entraînant deux graves conséquences.
La première est que les dents perdent leur alignement et les surfaces de mastication des dents supérieures et inférieures ne sont plus parfaitement en contact et ne s'usent plus de façon uniforme.
Sur la surface des dents, des bords coupants et des pointes se forment poussant toujours plus, jusqu'à déchirer comme une lame la langue et les joues.
Une malocclusion dentaire se crée ainsi, situation très douloureuse qui empêche le lapin de manger.
Sans aucun traitement la pauvre bête meurt de faim.
Périodiquement (tous le 2-6 mois) le lapin doit être anesthésié afin de pouvoir limer les pointes dentaires et lui permettre de recommencer à mâcher correctement.
La malocclusion une fois instaurée est permanente et requiert ce traitement (limer les dents) durant toute la vie du lapin.
En fait, les dents une fois tordues ne peuvent plus être redressées.
La deuxième conséquence de la décalcification osseuse et du mauvais soutien des dents est la création d'espaces, sortes de poches, entre la dent et l'os, où des corps étrangers et des bactéries se déposent.
Une infection se déclanche, elle arrive aux racines des dents (supérieures et/ou inférieures) et un abcès se forme.
Les abcès dentaires sont des problèmes graves qui demandent une intervention chirurgicale d'abstraction ou de drainage (on doit fréquemment extraire des dents).
Très souvent, les abcès se reforment et demandent même 2 ou 3 opérations pour les soigner.
Il est parfois impossible de résoudre définitivement le problème.
Fréquemment, les abcès infectent également les os et donnent l'ostéomyélite, une infection du tissu osseux, état très difficile à éliminer et qui demande des mois de
thérapie antibiotique.
Les abcès des molaires supérieures peuvent s'étendre à l'œil et le ravager; parfois le seul moyen d'intervenir est d'enlever l'oeil, mais cette solution n'est pas toujours suffisante pour résoudre le problème.
Dans ce cas, il est préférable de faire euthanasier le lapin.
Donc, l'alimentation à base de graines et de céréales cause l'allongement des racines des molaires, la malocclusion ainsi que des abcès au niveau de la tête.
Ces problèmes se manifestent typiquement à l'âge de 2 ans et demi-3 ans.
Lorsque le lapin est amené chez le vétérinaire pour ces problèmes, des dégâts irréversibles ont souvent été causés et une thérapie à vie est nécessaire.
L'alimentation erronée peut provoquer des lésions après des années même si entre temps elle a été corrigée. C'est pour cela qu'il faut commencer à nourrir le lapin correctement dès ses premières semaines de vie.
En résumé, des aliments riches en calories (ne demandant pas à être mâchés longuement) et pauvres en calcium (affaiblissant les os et font bouger les dents) ravagent au cours des années la bouche du lapin.

Mais les dégâts occasionnés sont aussi d'un autre type : considérons maintenant ce qu'il se passe au niveau du système digestif avec des aliments inadaptés.
Non seulement les dents, mais également et logiquement le reste du système digestif du lapin s'est spécialisé dans une alimentation essentiellement herbivore.
Tandis que l'estomac et l'intestin grêle ne présentent pas de grandes différences par rapport à l'humain, le cæcum et le côlon (la partie terminale de l'intestin) sont très différents.
Le caecum, qui chez nous est un appendice inutile, est chez le lapin un organe très développé, le plus développé de l'intestin.
L'aliment naturel du lapin, l'herbe, est relativement pauvre en substances nutritives mais très riche en fibres qui ne sont pas digérables.
Le lapin sait toutefois exploiter ces fibres pour en obtenir du nutriment en utilisant des microorganismes qui se trouvent dans son caecum.
Ces bactéries "digèrent" les fibres à la place du lapin, en obtenant vitamines, protéines et acides gras qui sont en partie directement assimilés à travers le côlon ; elles sont en partie également mangées sous forme de selles (un type particulier de selles, le caecotrophe, qui est ingurgité directement depuis l'anus).
Si les particules de fibres sont trop grosses (à partir de 5 mm et plus), elles ne peuvent pas être attaquées et digérées par les bactéries de l'intestin et sont alors expulsées sous forme de pétoles (crottes).
Par contre, on ne voit normalement pas le caecotrophe puisqu'il est mangé.
Les particules de fibres trop grosses sont-elles alors inutiles puisqu'elles ne sont pas digérées ?
Au contraire ! Elles sont indispensables à la vie du lapin !
Elles ont un rôle très important: elles stimulent le fonctionnement de l'intestin en lui permettant de bouger.
Sans elles, le transit des aliments dans l'estomac et dans l'intestin ralentirait progressivement jusqu'à s'arrêter complètement.
Le lapin « bloqué » ne va plus à selle et ne mange plus: on a une stase gastro-intestinale qui peut être mortelle si elle n'est pas soignée.
Le lapin a donc besoin de fibres brutes pour vivre et il les trouve en bonne quantité dans le foin, l'herbe et les légumes.
Il ne les trouve par contre pas dans les graines, les céréales, le maïs, le pain sec etc....

Une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles on amène le lapin chez le vétérinaire, à part les problèmes dentaires et les abcès à la tête, est le refus de nourriture.
Apparemment, le lapin va bien, il est vif mais pas intéressé par la nourriture et il ne va pas à selle.
Son système digestif est complètement bloqué, plein de nourriture qui ne transite pas.
Les jours passent et le lapin commence à être malade, il est moins vif, se déshydrate et, si cette condition persiste, il meurt.
Le traitement, si débuté à temps, arrive presque toujours à résoudre le problème.
Si le lapin mange du foin, de l'herbe et des légumes riches en fibres, il aura difficilement une stase gastro-intestinale.
Important: Si le lapin ne mange pas pendant plus de 24 heures d'affilées, il faut immédiatement aller chez le vétérinaire!
Le système digestif du lapin est fait pour ingérer de la nourriture tout le temps: il doit toujours être en mouvement et ce qui lui permet de bouger, ce sont ces fibres brutes.
Le foin mâché a la dimension de 5 mm, exactement la bonne taille pour permettre à l'intestin du lapin de bien fonctionner.
Il a été démontré scientifiquement que plus la taille des particules ingérées est petite plus le transit intestinal ralentit jusqu'à se bloquer.
Les graines, les céréales et le pain sec ne sont sûrement pas à même de fournir des fibres de la bonne taille!
Il y a quelques années encore, on croyait que la stase gastro-intestinale était causée par les poils ingérés par le lapin pendant sa toilette et elle était traitée en donnant des laxatifs comme la vaseline.
Il a désormais été démontré que c'est faux : c'est le manque de fibres brutes qui ralentit la motilité de l'estomac et de l'intestin, alors qu'il est normal de trouver des poils dans l'estomac du lapin.
Les poils sont éliminés sans difficulté avec les selles si l'alimentation est correcte. Se limiter à donner de la vaseline en cas de stase gastro-intestinale ne sert à rien.
Voici une autre menace pour le lapin, causée par un mauvais régime: l'entérite, c'est-à-dire l'infection de l'intestin grêle.
Nous avons vu que le lapin vit avec une flore intestinale riche en bactéries bénéfiques, qui en transformant les fibres produisent des substances utiles.
Si nous fournissons au lapin un aliment différent de celui physiologique, même les bactéries de son intestin changent et les mieux adaptées au type d'alimentation donnée se développent.
Les graines, les granulés, les céréales, le pain, les snacks, les biscuits et les autres aliments de ce type sont très riches en hydrates de carbone.
Que se passe-t-il dans l'intestin du lapin en présence d'un surplus d'hydrates de carbone ? Des bactéries nuisibles (les clostridies par exemple) se développent et causent l'entérite (et donc la diarrhée), et produisent même parfois des toxines tellement puissantes qu'elles peuvent tuer le lapin en quelques heures.
Les clostridies et autres bactéries dangereuses ne se développent pas si le régime est riche en fibres et pauvre en hydrates de carbone.
Voici une autre bonne raison d'éviter de donner à son lapin des aliments "non-naturels", non adaptés à sa physiologie.
La diarrhée est un symptôme très important chez le lapin, à ne jamais laisser passer, et elle est presque toujours causée par des erreurs alimentaires.

En conclusion, que doit manger le lapin domestique ?
De l'herbe et d'autres plantes des champs (trèfle, pissenlit, etc) ainsi que du foin de bonne qualité sont les meilleurs aliments, les plus adaptés à sa physiologie:
? ils lui fournissent tout ce dont il a besoin;
? ils contiennent des sels minéraux, y compris le calcium pour renforcer les os;
? ils sont riches en fibres, qui font bien fonctionner l'intestin et nourrissent les bonnes bactéries en empêchant le développement des nuisibles;
? ils demandent une mastication prolongée et permettent donc une usure optimale des dents et également l'occupation du lapin, qui de ce fait ne s'ennuie pas et ne développe pas d' anomalies du comportement;
? ils sont pauvres en graisses et préviennent l'obésité;
? ils sont pauvres en hydrates de carbone et empêchent ainsi la prolifération des bactéries dangereuses.

Le foin ne doit jamais manquer: il doit toujours être à disposition, frais et propre, en quantité illimitée.
Un bon foin se reconnaît par ses brins fins et verts et il n'est ni poussiéreux ni moisi.
L'herbe et les autres plantes des champs peuvent être ramassées dans les prés ou les jardins à condition que ce soit dans des endroits éloignés du passage des voitures et qu'il y ait la certitude qu'elles n'ont pas été traitées avec des substances toxiques.
On doit les laisser à disposition, fraîches ou séchées, mais il ne faut pas les laisser fermenter car elles peuvent devenir dangereuses.
On peut aussi laisser le lapin brouter.
Si les herbes sont mouillées ce n'est pas important : n'oublions pas que les lapins sauvages broutent l'herbe mouillée par la rosée à l'aube !
Si on ne peut pas trouver d'herbe, on peut donner des légumes crus qui doivent être propres, à température ambiante et pas moisis.
L'important est de varier, en laissant à disposition chaque jour différents types de légumes.

Voici quelques exemples :
? basilic
? broccoli
? carottes et feuilles de carottes
? choux de Bruxelles
? choux
? catalogne
? herbe des champs
? luzerne
? endives
? salade
? menthe
? poivrons
? persil
? trévise (salade rouge)
? scarole
? céleri
? épinards
? pissenlit (fleurs et feuilles)
? trèfle
? choux frisé
? courgettes
On peut donner des fruits mais en petites quantités: étant riches en sucres, ils peuvent favoriser l'obésité et il faut les éliminer si le lapin est trop gras.
Un autre aliment qui peut être donné est le pellet, mais il doit avoir les bonnes caractéristiques: il ne doit être composé que d'herbe, de foin et de végétaux, il ne doit pas contenir de farine de céréales ou d'origine animale, ou de médicaments (coccidiostatiques). La teneur en fibres est très importante et doit être d'au moins 18%.
Le pellet ne doit pas être donné à volonté, il faut le limiter: deux cuillères par jour sont suffisantes. S'il y a des problèmes d'obésité on doit le réduire ou l'éliminer
complètement.
Les autres aliments sont superflus ou nuisibles et le lapin n'a même pas besoin de vitamines.

Aliments nuisibles
Il faut absolument éviter les hydrates de carbone (biscuits, pain, biscottes, crackers, grissinis, céréales, corn flakes, riz soufflé, pâtes, pommes de terre, tartes et gâteaux, cakes et snacks), le chocolat (toxique !) et toutes les sucreries.
Il ne faut pas non plus donner les gâteries pour rongeurs en vente dans les magasins.
Les graines en général sont aussi à  éviter absolument: graines de tournesol, maïs, orge, froment, riz, etc... Tous les aliments confectionnés qui en contiennent sont à éliminer en général.
Rappelez-vous qu'ils sont la principale cause des problèmes de santé du lapin.
Pour finir: les carroubes, les fruits déshydratés et les fruits secs sont interdits.

Même si le lapin vous supplie pour avoir quelques gâteries qui lui font du mal, soyez responsables et pensez à sa santé!

Attention aux changements dans l'alimentation!

Attention: même si le régime est mauvais, le changement doit être fait très, très graduellement!
Il faut laisser le temps aux bactéries de l'intestin de s'adapter aux nouveaux aliments, sinon on aura comme conséquence une diarrhée plus ou moins grave, voire fatale.
Plusieurs semaines seront peut-être nécessaires pour effectuer un changement radical du régime et passer des granulés, pain sec, etc... au foin, herbe et légumes.
Le foin peut être donné sans précautions particulières alors que les légumes frais doivent être introduits beaucoup plus graduellement et prudemment, un petit peu à la fois, en contrôlant toujours l'aspect des selles.
Le pellet doit aussi être remplacé graduellement.
Le changement de régime peut être difficile à accepter pour le lapin. Certains n'attenden

t que de pouvoir enfin goûter à l'herbe et aux légumes frais; d'autres ne veulent pas renoncer aux graines.
Mais il est important de procéder avec détermination et constance puisque les conséquences d'une mauvaise alimentation peuvent être très douloureuses.

est un animal fragile, mais qui, selon mon point de vue, a des capacités de rétablissement étonnantes.
Toutefois, il est possible d'éviter la plupart des problèmes de santé par quelques règles simples et une prise en charge rapide du problème. Il est difficile de discerner si un animal est malade lorsque l'on n'a aucune expérience. Cependant, si votre lapin présente les signes suivants, une intervention, voire une visite chez le vétérinaire s'impose :

- Perte ou absence d'appétit
- Eternuements
- Apathie, lapin "pelotonné" dans un coin pendant plusieurs heures (autres que ses heures de repos habituelles)
- Absence de "petites crottes" ou d'urine, ou encore crottes reliées en elles com

Lire la suite